Le lien paroissial

Chers amis paroissiens
L’équipe de rédaction du « lien paroissial » et moi-même vous souhaitons une belle année 2021. Espérons et prions que cette année nouvelle voit la fin de cette épidémie et des masques, la fin des distanciations et du gel hydroalcoolique… que grands-parents et petits-enfants puissent de nouveau danser ensemble, s’étreindre et s’embrasser sans craindre de se faire du mal !

Pour l’instant, soyez prudents, prenez soin de vous et meilleurs vœux !
Amicalement 

Maurin

Le lien paroissial

Chers amis paroissiens
Veuillez-trouver ci-dessous le lien paroissial. Merci de bien noter le retour aux horaires habituels « avant covid-19 » des messes dominicales.
Belle fin d’année 2020

Amicalement Maurin

Le lien paroissial

Chers amis paroissiens,
Veuillez trouvez ci-dessous 2 documents :

 
1. le « Lien » hebdomadaire paroissial (et le planning des messes à venir).

2. les pistes missionnaires proposées par le diocèse. Elles sont croisées avec la dernière encyclique du pape François (faisons retentir la musique de l’Evangile)

3. La chaine de télé Ktotv présente le diocèse de Lille – reportage de 25 mn-. Notre évêque, Mgr Laurent ULRICH est interviewé. Il suffit de cliquer sur le lien suivant pour voir ce reportage : 
https://www.ktotv.com/video/00332075/mgr-laurent-ulrich-diocese-de-lille-4

Belles fêtes de fin d’année
Prenez soin de vous
Amicalement Maurin

Tous les horaires des messes de Noël

Ce Noël, les règles sanitaires en vigueur depuis la reprise des messes restent applicables. Il a donc fallu s’adapter pour tenir compte du fait que nous pourrons accueillir moins de monde. La solution retenue a été de démultiplier les messes : nous n’aurons pas les grandes assemblées des années précédentes, mais chacun pourra trouver un horaire qui lui convient.

Le 24 décembre pour la veillée de Noël, les messes seront célébrées dans les plus grandes églises, au Christ-Ressuscité et à Notre-Dame.

Pour les autres jours, des messes seront célébrées dans chaque paroisse.

Le lien des confinés

Chers amis paroissiens,
Cette semaine, le pape François nous offre une lettre apostolique qui évoque la figure de saint Joseph, époux de Marie et père adoptif de Jésus. Saint Joseph est un homme discret (les Evangiles en parlent peu) mais il mérite d’être connu. Joseph aura à cœur de discerner et répondre aux appels de Dieu même s’ils bousculent. Courageusement, Joseph affrontera de nombreuses difficultés pour accueillir Marie et l’enfant qu’elle portait. Non seulement de les protéger, Joseph leur donnera aussi une reconnaissance légale, indispensable pour grandir en paix. Grâce à Joseph, Jésus pourra devenir celui que nous connaissons. Je peux vous envoyer cette lettre du pape (une quinzaine de pages). Il suffit de la demander. 

Je vous partage quelques mots de cette lettre apostolique du pape : « […] Nous pouvons tous trouver en saint Joseph l’homme qui passe inaperçu, l’homme de la présence quotidienne, discrète et cachée, un intercesseur, un soutien et un guide dans les moments de difficultés. Saint Joseph nous rappelle que tous ceux qui, apparemment, sont cachés ou en « deuxième ligne » jouent un rôle inégalé dans l’histoire du salut. A eux tous, une parole de reconnaissance et de gratitude est adressée. […] Joseph nous enseigne qu’avoir foi en Dieu comprend le fait de croire qu’il peut agir à travers nos peurs, nos fragilités, notre faiblesse. Et il nous enseigne que, dans les tempêtes de la vie, nous ne devons pas craindre de laisser à Dieu le gouvernail de notre bateau […] » Pape François 

Je vous joins les pistes missionnaires proposées par le Diocèse de Lille ; elles sont aussi un gouvernail pour nos communautés chrétiennes. Elles sont toujours croisées avec la dernière encyclique « Tous Frères » : faisons grandir la culture de la bienveillance.


Vous trouverez aussi le « lien » hebdomadaire, les horaires des messes de ce week-end et aussi le rappel de la prière d’adoration proposée samedi (attention de 10h00 à 12h00). Merci à l’équipe.


Je vous communique déjà les horaires et lieux des messes de Noël. Elles ont été arrêtées avec les Equipes d’Animation Paroissiales de nos 3 paroisses de Faches-Thumesnil, Lesquin et Ronchin. En cette période d’épidémie, nous avons fait le choix de célébrer la veillée de Noël du 24 décembre dans les églises les plus grandes afin d’accueillir le maximum de personnes dans le respect des gestes-barrières. Merci, à celles et ceux qui le peuvent, d’afficher ces horaires à leur fenêtre. Non seulement, les passants les découvriront mais devineront aussi qu’habite dans cette maison un ami de la paroisse. 


Nous accueillons avec joie, la nouvelle nomination par le pape François de l’abbé Jean-Luc GARIN, prêtre du diocèse de Lille, comme nouvel évêque du diocèse de saint-Claude (Jura). Nous l’accompagnons de nos prières pour celle nouvelle charge qu’il reçoit.

Portez-vous bien
Amicalement 

Maurin

Le lien de la semaine

Chers amis,
Le temps de l’Avent est un temps de renouveau. Il nous appelle à la conversion des cœurs. D’ailleurs, le temps de l’avent a été appelé le « petit carême » car l’avent invite à faire table rase des jalousies, des rancunes et des petites frustrations ; ces maux occasionnés par des confinements parfois insupportables. Allons de « l’Avent »  et préparons-nous  à célébrer Noël en nous réconciliant  – s’il le faut – avec nos proches et avec Dieu. 
Certains s’inquiètent du sacrement de la réconciliation qui sera difficile de recevoir dans cette période de prudence qu’il faut préserver. Merci de cette saine (et sainte !) inquiétude. Il est vrai que les règles sanitaires ne nous aident pas beaucoup. Le port du masque et la distanciation ne permettent pas de vivre sereinement le sacrement du pardon. Sachez, cependant, que chaque messe comporte en son début une prière pénitentielle. 
Rappelons-nous ce que le pape François avait déclaré, lors de son homélie du 20 mars dernier : « Si tu ne trouves pas un prêtre pour te confesser, parle à Dieu, il est ton père, et dis-lui la vérité : « Seigneur, j’ai fait ceci, cela, cela … Pardonne-moi», et demande-lui pardon de tout ton cœur, avec l’acte de contrition et promets-lui : « Je me confesserai plus tard, mais pardonne-moi maintenant » ».
Je me permets de vous rappeler l’acte de contrition :
« Mon Dieu, j’ai un très grand regret de vous avoir offensé parce que vous êtes infiniment bon, infiniment aimable, et que le péché vous déplaît. Je prends la ferme résolution, avec le secours de votre sainte grâce de ne plus vous offenser et de faire pénitence ».

Ou bien le « Je confesse à Dieu » 
« Je confesse à Dieu tout-puissant, je reconnais devant mes frères, que j’ai péché en pensée, en parole, par action et par omission. Oui, j’ai vraiment péché. C’est pourquoi je supplie la Vierge Marie, les anges et tous les saints, et vous aussi, mes frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu ».

Le retour à la messe est désormais possible. La nouvelle jauge des autorités sanitaires prévoit de laisser libres deux sièges entre chaque personne ou entité familiale et de n’occuper qu’une rangée sur deux. J’évalue la possibilité de nous retrouver à prés de 50 personnes par église. Les horaires provisoires sont maintenus. Le nombre en rouge entre parenthèses indique le nombre de participants du week-end dernier. Merci de votre prudence mais n’hésitez pas à revenir !  

Lesquin :samedi, église saint-Barthélemy, 17h00 (25), 18h00 (10)
Ronchin :
dimanche, église Christ-Ressuscité, 10h00 (2O), 11h15 (13), 17h30 (22)
Faches-Thumesnil
 :dimanche, église sainte-Marguerite, 09h30 (27), 10h45 (21)

Je vous joins
1. le « lien » de la semaine

2. les pistes de conversion missionnaires qui aident à saisir la dernière encyclique du pape François (l’importance de la gratuité)


Prenez-soin de vous
Amicalement
 Maurin
Abbé Maurin VANMEENEN

Le lien des confinés

Chers amis paroissiens


Les églises peuvent à nouveau célébrer la messe même si la jauge maximale est trés restrictive (30 personnes maxi présentes). Les membres des 3 Equipes d’Animation Paroissiales, l’abbé Brice et moi-même sommes heureux de célébrer et vous proposer l’eucharistie dans la mesure du possible. Des horaires de messes sont adaptés pour les 3 dimanches à venir (29/1106/12 et 13/12) et sont susceptibles d’être modifiés.
Le temps de l’Avent nous prépare à la fête de Noël, nous pouvons déjà célébrer « Celui qui n’a de cesse de nous rejoindre car il n’a de cesse de nous aimer« . L’eucharistie est l’occasion de prier, en communauté de croyants, de manière fraternelle. La messe, temps de retrouvailles, nous aidera à dépasser l’isolement qui guette quelques-uns d’entre nous. 

Merci de lire attentivement la suite (avant de découvrir, plus bas, les horaires des messes de l’Avent)


– La pandémie n’est pas finie ; ce virus covid-19 circule et tue encore. Il éprouve durement le monde des soignants. Il fragilise les établissements de santé. Les personnes à risque sont invitées à se protéger en restant à domicile. La prière nous rassemble et nous restons en communion où que nous prions

– Celles et ceux qui le peuvent privilégieront la messe de semaine (9h00du mardi au vendredi, église Notre-Dame de Ronchin)

– Les gestes-barrières restent obligatoires (lavage des mains, port du masque, distanciation)

– La jauge maximale de 30 personnes par messe sera respectée.

– En acceptant de venir à la messe, accueillez que vous serez peut être (pas de chance !) la 31 personne. Dans ce cas, il faudra rentrer à la maison. Comme toujours, les grognons sont invités à rester chez eux !
Ces précautions entendues, nous serons heureux de nous retrouver, peut-être, et nous ressourcer à l’une des messes suivantes

Lesquin, samedi : 17h00 ou 18h00

Faches-Thumesnil, dimanche : 9h30 ou 10h45, église sainte-Marguerite

Ronchin, dimanche, 10h0011h15 ou 17h30, église Christ-Ressuscité


– Vous trouverez ci-dessous le « Lien des confinés » et des pistes de conversion. Elles croisent l’enjeu missionnaire et la découverte de la nouvelle encyclique du pape « tous frères ». Ces pistes de conversion sont le « fil rouge » de notre chemin d’avent 

– Le nouveau missel des dimanches 2021 est en vente à l’entrée des églises (10 €)

Belle marche vers Noël, une grande joie commence déjà à retentir dans le ciel et dans les cœurs ! 


Amicalement Maurin

Le lien de la semaine

Chers amis paroissiens, 

N’associons pas, trop vite, nos voix aux lamentations du moment concernant cette pandémie. « Ilauraifallu« , « onauraipu« , « ilfallaike« , « yavaikapa« … Ecoutons les soignants – bien qu’ils ne soient plus applaudis – et accompagnons les personnes malades. Comprenons que ce n’est pas encore le temps de la polémique. Ce temps viendra lorsque vaccins et traitements seront disponibles. La liberté de la presse est garantie et les médias sauront nous révéler la pertinence, ou non, des décisions sanitaires prises par les autorités.  La justice est indépendante et à la sortie de cette pandémie, nous pourrons aussi sanctionner, ou pas, les décideurs d’aujourd’hui grâce au pouvoir des urnes (les électorales !). 

En cette période d’abstinence eucharistique, évitons le concert des récriminations corporatistes, en particulier celles concernant la réouverture des églises. Les traversées de désert du peuple de la Bible ont toujours été l’occasion de fécondités spirituelles et fraternelles. Discernons les nôtres. 

Que faisons-nous dès à présent pour vivre de l’Evangile ? L’absence de fraternité doit nous manquer plus que la célébration de l’eucharistie. Certaines de nos églises sont ouvertes et d’autres peuvent s’ouvrir. Et de toutes nos maisons, comme un encens, nos prières peuvent s’élever vers Dieu. Ne nous trompons pas de combat. Portez-vous bien.
Veuillez trouver ci-dessous le « lien paroissial des confinés »

Merci de noter la prière possible ce samedi 21 novembre, en l’église Notre-Dame de Ronchin

A trés vite j’espère

Amicalement
 Maurin

Le lien de la semaine

Chers amis paroissiens, 
Avant-hier, mercredi 11 novembre, confinés, nous célébrions chacun à notre façon l’Armistice qui rendait hommage aux trop nombreuses victimes de nos guerres. Aprés un temps de partage fraternel avec d’autres prêtres du doyenné (en visio !), en continuant ma lecture de l’encyclique « Tous frères » du pape François, j’en arrivais justement au §261, je vous le partage :
« Toute guerre laisse le monde pire que dans l’état où elle l’a trouvé. La guerre est toujours un échec de la politique et de l’humanité, une capitulation honteuse, une déroute devant les forces du mal. N’en restons pas aux discussions théoriques, touchons les blessures, palpons la chair des personnes affectées. Retournons contempler les nombreux civils massacrés, considérés comme des « dommages collatéraux ». Interrogeons les victimes. Prêtons attention aux réfugiés, à ceux qui souffrent des radiations atomiques ou des attaques chimiques, aux femmes qui ont perdu leurs enfants, à ses enfants mutilés ou privés de leur jeunesse. Prêtons attention à la vérité de ces victimes de la violence, regardons la réalité avec leurs yeux et écoutons leurs récits le cœur ouvert. Nous pourrons ainsi reconnaître l’abîme de mal qui se trouve au cœur de la guerre, et nous ne serons pas perturbés d’être traités de naïfs pour avoir fait le choix de la paix« . Pape François.
Juste ces quelques mots en cette période troublée et fatigante : ne cessons jamais d’être des artisans de paix !
Veuillez trouver ci-joint le « lien paroissial des confinés ». Merci à l’équipe
Il y a possibilité d’une prière silencieuse ce samedi 14 novembre en l’église Notre-Dame de Ronchin, de 10h00 à 16h00 (en présentiel sur inscription ou en communion à domicile). pour s’inscrire : https://paroissederonchin.fr/novembre-2020-priere-dadoration/… et Prenez soin de vous. 
Fraternellement Maurin
Abbé Maurin VANMEENEN

Le lien de la semaine

Chers amis des paroisses de Lesquin, Faches-Thumesnil, Ronchin,


Au tout début de sa nouvelle encyclique « Fratelli tutti », le pape François forme ce vœu au §8 : « Personne ne peut affronter la vie de manière isolée. Nous avons besoin d’une communauté qui nous soutient, qui nous aide et dans laquelle nous nous aidons mutuellement à regarder de l’avant. Comme c’est important de rêver ensemble. Rêvons en tant qu’une et même humanité, comme des voyageurs partageant la même chair humaine, comme des enfants de cette même terre qui nous abrite tous, chacun avec la même richesse de sa foi ou de ses convictions, chacun avec sa propre voix, tous frères ».

Même si notre réalité est violente, nous avons le droit d’imaginer un monde plus beau, plus juste et plus pacifié. Ce monde-là n’existe que dans nos rêves les plus fous mais il nous revient de le faire advenir dans nos familles, dans nos cités, dans nos paroisses. Même s’il faut momentanément, nous protéger [et protéger les autres] en restant confinés ne vivons pas de manière isolée car nous avons besoin les uns de autres pour regarder de l’avant. Ce « Lien paroissial des confinés » tente de réduire les distances sanitaires afin de les rendre plus supportables. « Enfants d’une même terre » supportons nos diversités en les accueillant comme autant de richesses, unique manière de mettre en pratique ce commandement de Jésus (Jean 13,35) : « on vous reconnaitra comme mes disciples à l’amour que vous aurez les uns pour les autres ».

Vous trouverez en, pièce-jointe, le lien paroissial (merci à l’équipe de rédaction).

Portez-vous bien,

Fraternellement,

Maurin