Salutations fraternelles de l’abbé Maurin – 7ème édition

Chers amis, Je réécris légèrement cette parole de l’apôtre Pierre [2ème lecture de ce dimanche] « Si vous supportez la souffrance pour avoir fait le bien, c’est une grâce aux yeux de Dieu » (1ère lettre de Pierre 2,20) en vous la proposant ainsi « si vous supportez le confinement pour avoir fait le bien, c’est une grâce aux yeux de Dieu ».  
En effet, nous découvrons grâce à une étude de l’Ecole de Haute Santé Publique (du 23/04/2020) que notre confinement aura sauvé 60 000 vies en France. 60 000 histoires sacrées et préservées. Ces 60 000 hommes et femmes sauvés [peut-être nous !] méritent bien que nous restions à la maison, confinés, à supporter une forme d’isolement. Mais ce n’est pas fini et méfions-nous du relâchement. Accueillons notre capacité de résistance comme une grâce aux yeux de Dieu. Et il faut tenir encore. Nous sommes tentés de nous affranchir des règles sanitaires imposées par les autorités pour retrouver, avant l’heure, une vie sociale « comme avant » comme si de rien n’était alors que le virus continue de s’installer. 
Jésus, dans l’évangile de ce dimanche, se révèle comme le pasteur des brebis. Il dénonce le bandit qui n’écoute pas et qui escalade l’enclos sans passer par la porte. Persévérons et attendons d’être appelés pour sortir ensemble par la belle porte de notre maison dès la fin du confinement. Gardons en tête, grâce à cette pause obligée de notre vie sociale, le nombre de vies sauvées. Restons à l’écoute de la sagesse du corps médical. Même si le refrain « Restez à la maison » commence à nous insupporter ; il est encore pleinement d’actualité.  
Avec quelques de heures de retard, en ce lendemain du 1er mai, belle fête aux travailleurs (que nous sommes) et artisans de paix (que nous essayons d’être). 

Quelques informations à relayer : 

1. Dimanche 3 mai 2020, Quatrième dimanche de Pâques. Nous serons en communion télévisuelle grâce aux messes retransmises. Il existe différents liens : France 2 (Le Jour du Seigneur, 11h00) ou d’autres : https://lille.catholique.fr/www.ktotv.comwww.lourdes-france.org . 

2. Les cloches de l’église Notre-Dame de Ronchin sonneront Mercredi à 19h30(notre évêque nous invite à une union de prière et que cela puisse être un signe d’espérance). Par respect du confinement, il est compliqué de faire sonner les cloches des autres églises de nos paroisses. L’église Notre-Dame de Ronchin est ouverte chaque matin. On peut passer y brûler un cierge et prier quelques instants, récupérer ou déposer un livre dans la « boîte à livres » à l’entrée de l’église…  

3. Nous ne savons toujours pas quand les messes dominicales reprendront. Nous attendons le feu vert des autorités publiques et aussi des indications du diocèse. Quelques questions sont en train d’être réfléchies : la couleur verte ou rouge du département aura-t-elle une incidence quant à l’ouverture des églises ? le nombre de participants à la messe sera-t-il limité ? comment organiser la distanciation les uns des autres ? le port du masque sera-t-il obligatoire ? qu’en sera-t-il du lavage des mains ? et qui fournira/achètera le gel hydroalcoolique ? toutes nos églises se prêteront-elles aux restrictions imposées ? Merci à chacun de se préparer à modifier ses habitudes. Le confinement n’a pas pour objectif d’éliminer le virus mais de limiter sa propagation. Dès le 11 mai, nous allons devoir apprendre à vivre avec lui tout en retrouvant une vie sociale. Les gestes « barrière » ne sont pas là [que] pour nous protéger : ils seront mis en pratique pour [aussi] protéger les autres. La mise en pratique scrupuleuse des gestes « barrière » nous permettra une nouvelle prise de conscience collective car nous deviendrons responsables de la santé des autres. 

4. la catéchèse a désormais rendez-vous en septembre. Les équipes caté ne reprendront ni en mai, ni en juin. La taille de certaines équipes (plus de 15 enfants) et la petite superficie de certaines salles paroissiales ne garantiront pas la sécurité sanitaire de la juste distanciation. Merci de prévenir les parents que vous connaissez qui avaient un enfant catéchisé. Immense MERCI aux catéchistes (tout-petits, éveil à la foi et catéchèse primaire) qui ont gardé depuis 6 semaines une vraie relation pastorale avec les enfants et leurs parents, grâce à l’envoi de mails réguliers et enthousiastes. 

5. les accueils paroissiaux ne reprendront pas « comme d’habitude ». Ils reprendront en juin et uniquement en mode téléphonique. Là aussi, les lieux d’accueil de nos maisons paroissiales ne permettent pas la juste distanciation. Les agendas paroissiaux des mois à venir ne sont pas très clairs. A ce jour, il est impossible de planifier les messes (et les intentions de messe), les baptêmes, les mariages…  

6. Merci aux groupes « prière et louange » de nos paroisses de continuer à prier, même à distance, à toutes nos intentions. La prière crée un lien entre nous. Des paroissiens prient le chapelet tous les jours à 15h00… un rendez-vous spirituel auquel on peut s’associer.  

7. Les sites internet de nos paroisses sont à votre service. Ils restent volontairement sobres. Vous y trouverez la fiche biblique de l’Evangile du jour et une méditation de l’abbé Brice.  

8. Le site de notre diocèse www.lille.catholique.fr donne quelques infos pour vivre le temps Pascal, pour soutenir financièrement l’Eglise, pour aider le Secours Catholique… Notre archevêque Laurent ULRICH y délivre régulièrement des messages. 

9. On me signale un « Secrets d’Histoire » à ne pas rater à la télé, ce lundi 04 mai, France 3, 21h05, « Thérèse, la petite sainte de Lisieux ». Pour rappel : Née en 1873 à Alençon, Thérèse Martin a l’ambition de devenir une grande sainte. A quinze ans, elle entre au carmel de Lisieux après avoir sollicité le pape. Devenue religieuse, Thérèse trace son chemin vers la sainteté. Elle rédige « Histoire d’une âme » qui sera vendu à 500 millions d’exemplaires. Décédée à 24 ans, Thérèse de Lisieux va connaître une gloire immédiate et inattendue. Il est extraordinaire que sainte Thérèse, confinée dans son carmel, soit devenue la sainte patronne des missions. Mettons-nous à son écoute. Nous pourrons nous confier à son intercession.      

10. Merci de soutenir financièrement votre paroisse. Des indications sont données dans les sites internet paroissiaux pour un paiement à distance. Il est possible de faire un virement et je peux vous envoyer, par mail, le RIB de votre paroisse. Merci à celles et ceux qui l’ont déjà fait. Merci aussi à celles et ceux qui ont envoyé un chèque. Merci à celle et ceux qui le feront. Je rappelle les adresses où envoyer vos chèques. Maison paroissiale de Lesquin

79 rue Pasteur59810 LESQUIN

Chèque à l’ordre de « Paroisse Saint-Barthélemy » Maison Paroissiale de Faches-Thumesnil

101 rue Carnot

59155 FACHES-THUMESNIL

Chèque à l’ordre de « Paroisse de Faches-Thumesnil » Maison paroissiale de Ronchin1 BIS rue Notre-Dame59790 RONCHINChèque à l’ordre de « paroisse de Ronchin » 

11. Au sujet des funérailles :PRUDENCE : certaines sociétés de pompes funèbres disent qu’il n’est pas possible de célébrer des funérailles à l’église alors que les textes du gouvernement l’autorisent. Il faut rappeler la disponibilité des paroisses pour la célébration des funérailles dans nos églises (moins de 20 personnes et juste distanciation). Notez aussi que les personnes décédées du Covid-19 peuvent être inhumées. L’incinération n’est pas obligatoire. Merci de rectifier les fausses rumeurs qui circulent. 

12. Souvenons-nous dans notre prière de nos amis qui nous ont quittés cette semaine (pas de funérailles à Ronchin ni à Lesquin) : 
A Faches-Thumesnil, le mercredi 29 avril, en l’église du Saint-Esprit, ont été célébrées les funérailles de André Dubar. Il avait une famille très nombreuse. Tous : enfants, petits-enfants, arrières-petits- enfants et ses nombreux frères et sœurs auraient aimé être présents pour ce dernier « à Dieu » mais à la peine de la séparation s’ajoutait malheureusement la peine du confinement. Les membres de la famille ont témoigné avec beaucoup d’émotion l’affection qu’ils portaient à André. La confiance et la prière à Notre-Dame de Lourdes a soutenu les proches rassemblés. 

A Faches-Thumesnil, le jeudi 30 avril, en l’église du Sacré-Cœur, ont été célébrées les funérailles de Nathalie GONÇALVES. Nathalie était infirmière. Ses proches ont donné de beaux témoignages de sa vie donnée aux autres. Malgré la souffrance de la séparation, l’espérance était aussi bien présente. Les membres de la famille de Nathalie ont su exprimer leur foi en Dieu en ce moment tragique. Notre amitié et notre prière continuent d’accompagner Thomas et Noa, les deux enfants éprouvés de Nathalie. 

A Faches-Thumesnil, le jeudi 30 avril, en l’église du Sacré-Cœur, ont été célébrées les funérailles de Anne-Marie JAKUBIAK née STANISZEWSKI. Malheureusement veuve depuis peu, Anne-Marie est décédée rapidement d’une grave maladie. Elle aimait la vie, les fleurs, la musique. Sa chaleur humaine et sa générosité étaient reconnues de tous, de Marine, sa fille, tout particulièrement. L’émotion et l’espérance ont rythmé la célébration. Grâce à l’équipe funérailles le « Notre Père » et le « Je vous salue Marie » ont été priés en polonais. 

A Faches-Thumesnil, le samedi 02 mai, en l’église du Sacré-Cœur, ont été célébrées les funérailles de Emile MOREL. Emile était un homme chaleureux, cultivé et doué. Enthousiaste, il était encore supporter du LOSC. Sa famille a organisé une célébration pleine de foi et de tendresse où chacun participait et chantait. Emile soutenait le journal paroissial et participait activement au Denier de l’Eglise. Ces paroles du chant de l’à-Dieu : « Il restera de toi ce que tu as donné. Ce que tu as donné, en d’autres fleurira. Celui qui perd sa vie, un jour la trouvera » a donné aux membres attristés de sa famille l’espérance à laquelle Emile croyait.  

Portez-vous bien

Protégez-vous
Amicalement

Maurin
https://donnons-lille.catholique.fr/le-denier/don/

Salutations fraternelles de l’abbé Maurin… 6ème édition

Chers amis, 

Le confinement se prolonge au-delà des prévisions initiales. Les bonnes résolutions imaginées en son début s’épuisent. Prière familiale, lecture régulière, jardinage, petits plats mijotés, jeux avec les enfants, tendresse et patience avec les proches deviennent des vœux pieux. Nous sommes déçus de nos incapacités à tenir dans l’enthousiasme, la joie ou l’espérance… Ce confinement devient une épreuve. On devine qu’il va révéler quelques-unes de nos forces mais aussi mettre à nu certaines de nos fragilités.  N’était-ce pas cette sorte de désarroi qui habitait le cœur des deux disciples de Jésus dans l’Evangile de Luc ? Dans l’évangile de ce 3ème dimanche de Pâques, deux disciples fuient la grande ville de Jérusalem et se sauvent vers un village appelé Emmaüs. C’est le jour de Pâques. Jésus, en qui ils mettaient leur confiance, vient d’être mis à mort. Les disciples restent seuls et abandonnés. Eprouvés, ils se découvrent vulnérables. Et malgré tout, quelqu’un les rejoint dans leur confinement [nous savons que c’est le Christ] ; il les invite à dialoguer, à ne pas rester seul, à faire mémoire de leur histoire commune, de leur enthousiasme passé et encore à venir (après le 11 mai ?). A ce moment-là, les cœurs se réchauffent, les esprits lents s’ouvrent, quelques paroles de Jésus ressuscitent les déceptions, l’espérance devient à nouveau possible. Jésus le Christ est là au milieu d’eux comme il est présent avec nous [même confiné seul à la maison !] grâce à l’amitié des uns et des autres, grâce à ceux qui nous portent dans leur prière et surtout grâce à l’Esprit-Saint à l’œuvre dans la patience. Que la « persévérance nous garde dans la paix » disait déjà saint Paul (lettre aux romains 15,5).   Alors, belle semaine, soyons persévérants, restons en paix ! Quelques informations :

1. Dimanche 26 avril 2020, Troisième dimanche de Pâques. Nous serons en communion télévisuelle grâce aux messes retransmises. Il existe différents liens : France 2 (Le Jour du Seigneur, 11h00) ou d’autres : https://lille.catholique.fr/www.ktotv.comwww.lourdes-france.org. Nous ne savons pas quand reprendront les assemblées dominicales dans nos églises. Nous attendons les consignes des autorités publiques et diocésaines, aussi les consignes/restrictions sanitaires. 

2. Les cloches de l’église Notre-Dame de Ronchin sonneront Mercredi à 19h30(notre évêque nous invite à une union de prière, le cœur en fête, que pour tous, croyants et non croyants, cela puisse être un signe d’espérance). Par respect du confinement, il est compliqué de faire sonner les cloches des autres églises de nos paroisses. 

3. Merci aux groupes « prière et louange » de nos paroisses de continuer à prier, même à distance, à toutes nos intentions. Leur prière crée un lien entre nous. Des paroissiens prient le chapelet tous les jours à 15h00… un rendez-vous spirituel auquel on peut s’associer.  

4. Le journal paroissial « Partages » est disponible sur les sites internet de nos paroisses. Vous y trouverez aussi une fiche biblique de l’Evangile du jour et une homélie de l’abbé Brice. 

5. Le site de notre diocèse www.lille.catholique.fr donne quelques infos pour vivre le temps Pascal, pour soutenir financièrement l’Eglise, pour aider le Secours Catholique… Notre archevêque Laurent ULRICH y délivre régulièrement des messages.  

6. Merci de visiter de temps en temps le site de la Conférence Episcopale de France www.cef.fr. Vous pourrez y lire la lettre fraternelle de Mgr Moulins-Beaufort, président de la Conférence, adressée au Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) à l’occasion du Ramadan qui vient de démarrer. Pour info, le même CFCM avait présenté ses vœux de santé et de bonheur aux chrétiens à l’occasion de l’ouverture de la semaine sainte.  

7. Merci de soutenir financièrement votre paroisse. Des indications sont données dans les sites internet paroissiaux pour un paiement à distance. Merci à celles et ceux qui ont envoyé un chèque aux maisons paroissiales. Nous avons payé les factures des modules caté. Ils ont été livrés juste avant le confinement et serviront probablement l’année prochaine. Montant de ces factures : Paroisse de Ronchin (162,59 €uros), Paroisse de Faches-Thumesnil (238,31 €uros), Paroisse de Lesquin (446,29 €uros).  

8. Au sujet des funérailles :PRUDENCE : certaines sociétés de pompes funèbres disent aux familles en deuil qu’il n’est pas possible de célébrer des funérailles à l’église. C’est faux ! Les textes du gouvernement l’autorisent. Il est bon de rappeler la disponibilité des paroisses pour la célébration des funérailles chrétiennes dans nos églises (moins de 20 personnes et juste distanciation). Notez aussi que les personnes décédées du Covid-19 peuvent être inhumées. L’incinération n’est pas obligatoire. Merci de rectifier les fausses rumeurs qui circulent. Souvenons-nous dans notre prière de nos amis qui nous ont quittés récemment (cette semaine, pas de funérailles à Ronchin ni à Faches-Thumesnil) : 

A Lesquin, le mercredi 22 avril 2020, nous avons célébré les funérailles d’André MENEZ. André était retraité de la Société Colgate Palmolive. Il s’est éteint à son domicile dans sa 85ème année. Sa petite-fille Marine a donné un beau témoignage de sa vie, de sa tendresse et aussi des voyages en voiture qu’il aimait faire avec son épouse Francine. Sa famille nous laisse une belle prière : « Parlez-moi comme vous l’avez toujours fait. N’employez pas un ton différent, ne prenez pas un air solennel ou triste. Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble. Priez, souriez, pensez à moi, priez pour moi ». Continuons de cheminer ensemble dans la confiance en Celui qui ne cesse de nous rejoindre car Il ne cesse de nous aimer…  

Portez-vous bien,

Protégez-vous.
Amicalement 

Maurin

https://donnons-lille.catholique.fr/le-denier/don/

Garder le lien avec nos aînés pendant le confinement

Bonjour à tous et toutes,

Notre diacre Jacques Dissaux nous fait cette proposition que je relaie ici, car elle peut vous intéresser si vous avez un peu de temps et le souci de maintenir le lien dans notre communauté :


« Je pense plus particulièrement aux personnes isolées, ou/et seules, ou/et âgées pour presque toutes sans Internet. Elles ont le téléphone.
Je m’applique et aimerais ne pas être seul à leur téléphoner, au moins dans la recherche des personnes et numéros de téléphone ; je suis en communication téléphonique avec une dizaine de ces personnes j’appelle, souvent elles me rappellent… »

Jacques aimerait partager, avec quelques-uns d’entre vous, cette mission d’appeler une ou deux personnes isolées. Si certains peuvent passer, quelques minutes dans la journée, au téléphone… ou signaler un proche isolé à qui il faudrait téléphoner, merci de contacter l’EAP à l’adresse habituelle eap@paroissedelesquin.fr, nous ferons suivre à Jacques.

On notera que ces initiatives dépassent largement notre paroisse et se retrouvent même dans la société civile, voyez par exemple cet article de Ouest France, ou cette initiative de l’association Tous bénévoles.

Illustration du site Tousbenevoles.org

Nous comptons sur vous !

Salutations fraternelles de l’abbé Maurin, 5ème édition

Chers amis de Ronchin, Lesquin, Fache-Thumesnil,


 En ce 8ème jour de Pâques, la liturgie nous invite à célébrer la divine miséricorde. 
« Qu’est-ce que tu ne me pardonnerais pas ? » demande le petit enfant espiègle à son père. Le jeune papa cherche mais ne trouve pas. Rien, même le pire. Rien n’empêchera jamais le jeune papa d’aimer tendrement son enfant. Tout est pardonnable à l’enfant que le père aime. C’est cela, me semble-t-il, la divine Miséricorde ; rien n’est impardonnable au Père qui nous aime tout aussi tendrement ! 


En cette période de carême prolongé – plus de 30 jours déjà – les membres confinés d’une même famille risquent de s’agacer, de mal se supporter les uns les autres. Alors, ayons de la patience pour nos proches mais, surtout, ayons de la patience pour nous-même… rien n’est impardonnable ! 
Tenez bon ! Des informations à faire suivre : 

1. Dimanche 19 avril 2020, Deuxième dimanche de Pâques ou de la divine Miséricorde. Nous serons en communion télévisuelle grâce aux messes retransmises. Il existe différents liens : France 2, Le Jour du Seigneur, 11h00…. Ou d’autres : https://lille.catholique.fr/www.ktotv.comwww.lourdes-france.org.

2. Les cloches de l’église Notre-Dame de Ronchin sonneront Dimanche à 11h00(sur proposition des Maires de France en solidarité avec les soignants) et Mercredi à 19h30 (notre évêque nous invite à une union de prière, le cœur en fête, malgré les épreuves que nous vivons, et que pour tous, croyants et non croyants, cela puisse être un signe d’espérance. Pour le manifester, les cloches des églises sonneront, et comme un fil invisible nous relieront dans une prière commune). Par respect du confinement, il est compliqué de faire sonner les cloches des autres églises de nos paroisses. 

3. Le journal paroissial « Partages » est disponible sur les sites internet de nos paroisses. Vous y trouverez aussi une fiche biblique de l’Evangile du jour et une homélie de l’abbé Brice. 

4. Merci de soutenir financièrement votre paroisse. Des indications sont données dans les sites internet paroissiaux pour un paiement à distance. On peut toujours envoyer un chèque aux maisons paroissiales. Avant le confinement nous avions commandé cierges de dévotion, luminions, cierges pascals et hosties que nous avons reçus. Nous avons payé les factures pour ne pas mettre à mal la trésorerie des ciergeries : Paroisse de Ronchin (435,49 €uros), Paroisse de Faches-Thumesnil (458,38 €uros), Paroisse de Lesquin (304,09 €uros). Nous avons un bon stock d’hosties pour reprendre nos messes dominicales ! Vivement le déconfinement !  

5. Au sujet des funérailles :PRUDENCE : certaines sociétés de pompes funèbres continuent de dire aux familles en deuil qu’il n’est plus possible de célébrer des funérailles à l’église. C’est faux ! Les textes du gouvernement l’autorisent. Certains agents funéraires abusent du désarroi des familles. Il est possible que des entreprises souffrent d’absentéisme de salariés mais la célébration à l’église ne nécessite guère plus de monde que l’inhumation au cimetière. Il est bon de rappeler la disponibilité de nos paroisses pour la célébration des funérailles chrétiennes dans nos églises (moins de 20 personnes et juste distanciation sanitaire). Notez aussi que les personnes décédées du Covid-19 peuvent être inhumées. L’incinération n’est pas obligatoire. Merci de rectifier les fausses rumeurs qui circulent. 

Souvenons-nous dans une prière fraternelle des amis qui nous ont quittés cette semaine : 

A Ronchin, le mercredi 16 avril 2020, en l’église Christ-Ressuscité, ont été célébrées les funérailles de Blanche WAUBANT. Elle était bien connue des habitants du quartier et de la ville de Ronchin grâce notamment à son association « l’Atelier Paille de Ronchin ». Sa nièce et quelques amis ont évoqué sa générosité, son souci des autres et sa belle curiosité des nouvelles technologies. Blanche avait quantité de talents qu’elle avait à cœur de partager à ses nombreux amis. C’était une femme de foi et elle avait tissée une authentique relation de confiance avec Dieu. En ce temps de confinement, elle nous laisse une leçon de vie : « avec la paille, on apprend la patience ».    

A Ronchin, le jeudi 17 avril 2020, en l’église sainte-Rictrude, ont été célébrées les funérailles de Huguette DRIEUX (née VAUDREMER). Huguette était une femme talentueuse : la couture, la cuisine et les voyages étaient au cœur de sa vie. Ses enfants et petits-enfants ont beaucoup reçu et appris de la tendresse et de la générosité d’Huguette. D’ailleurs son fils Olivier, qui vit en Allemagne, est devenu cuisinier. Des amis étaient venus de loin pour la remercier et lui rendre un dernier hommage à l’occasion de ses funérailles. Nous avons eu une pensée amicale pour sa fille Véronique hospitalisée qui ne pouvait participer à la célébration.

A Ronchin, le samedi 18 avril 2020, en l’église Christ-Ressuscité, ont été célébrées les funérailles de Nicole TOURNAUX. La famille était rassemblée autour de Nicole. Les enfants et petits-enfants ont témoigné, avec émotion, de son grand courage face aux épreuves et de la maladie. Des fleurs et des dessins apportés lors de la célébration révélaient la tendresse de Nicole pour ses petits-enfants. « Nicole, tu continueras de nous accompagner, tu es dans notre cœur, tu es dans notre vie, tu deviens libre pour l’éternité » disaient ses proches. Nicole était la sœur de notre amie Maryvonne Deconinck ; nous lui témoignons de notre amitié et prière fraternelle dans cette épreuve.    

A Faches-Thumesnil, le samedi 18 avril 2020, en l’église Sacré-Cœur, ont été célébrées les funérailles de Françoise CAILLIEREZ (née PRONIER). Françoise était une femme joyeuse et pleine de vie malgré son combat contre la maladie. Elle était présidente d’une association de danse. Françoise avait à cœur de lutter contre toutes les formes d’intolérance et de discrimination. Les membres de sa famille étaient symboliquement présents à ses funérailles par des luminions allumés qui les représentaient ; une famille rassemblée, malgré le deuil et le confinement, grâce à la prière et l’amitié.     

Continuons de confiner ensemble dans la prière… nous avons l’assurance de la divine miséricorde !

Portez-vous bien

Protégez-vous
Fraternellement Maurin

Pâques poétique

Bonjour à tous,

Je vous propose aujourd’hui quelques grains de poésie pour raconter Pâques (lien vers YouTube).

Bon visionnage,


Salutations fraternelles de l’abbé Maurin

Chers amis de Lesquin, de Ronchin
Voilà 3 semaines que nous sommes confinés et nous pouvons espérer en être, au moins, à la moitié ! Ce dimanche des Rameaux inaugure une semaine particulière pour les chrétiens : la semaine sainte ! Grande et belle semaine où nous aurons à cœur de nous souvenir du Christ. Il nous appelle à être serviteurs des uns des autres et institue le sacrement de l’eucharistie (jeudi saint). Le Christ nous révèle que le chemin de la foi est un chemin d’amour, quoiqu’il en coûte (vendredi saint). Après un temps de silence, et même le temps du doute devant le tombeau (samedi saint) éclate la joie de la Résurrection. L’amour est plus fort que la mort. Le  Christ est Ressuscité, il est vraiment ressuscité (dimanche de Pâques).

Cette semaine sera vécue dans l’intimité de nos foyers. Ne laissons pas la fatigue spirituelle nous envahir, le « chacun chez soi » n’est pas pour autant du « chacun pour soi ». Nous serons en communion de prière, en communion télévisuelle, toujours en communion fraternelle. Merci de prendre des nouvelles des uns des autres. Internet est un outil précieux pour rester en relation. J’ai moi-même découvert que mon smartphone servait aussi à téléphoner !
Tenez le coup. Protégez-vous
quelques infos paroissiales :
1. Dès ce soir, la célébration des Rameaux inaugure la semaine sainte. Veuillez trouver, en pièce-jointe, ce petit rameau. N’hésitez pas à le diffuser largement ; il ne risque pas de propager le coronavirus. Pour celles et ceux qui le souhaitent, soyons en communion télévisuelle ce dimanche grâce à la messe retransmise par « Le jour du Seigneur« , France 2,  10h30.
2. Les sites internet de nos paroisses proposent des pistes de réflexion, des prières, des vidéos. Je ne vais pas vous asphyxier de mail cette semaine. Merci d’aller visiter les sites internet paroissiaux ; des propositions spécifiques seront éditées pour chaque jour de la semaine sainte. Des fiches bibliques permettront d’entrer dans l’intelligence des Ecritures.
3. Le journal paroissial de Pâques a été peu diffusé en raison du confinement. Il est désormais disponible sur nos sites. Je vous invite à ne pas rater l’article d’Anne-Marie (Peut-on vivre sans tendresse ?), celui de l’abbé Brice (le rapport à la terre des paysans de Bafoussam)… et pourquoi pas lire mon éditorial (sans Jésus, nous ne pouvons rien faire). Quelques articles sont devenus caduques suite à l’épidémie que nous combattons en restant simplement confinés.
4. Quelques paroissiens proposent, à distance, de réciter ensemble le chapelet chaque jour de la semaine sainte à 15h00. Merci de cette initiative. Avec Marie, portons à Dieu nos intentions, confions-lui les soignants, les personnes malades, prions Dieu à nos propres intentions. Pour les néophytes du chapelet : Internet explique bien comment ça marche ! Merci aux groupes prière de nos paroisses de continuer la Louange et l’Action de Grâce. Les abbés Brice, Maxime, Lionel et Roger s’associent à nos prières.
5. Mercredi à 19h30, les cloches de l’église Notre-Dame sonneront le démarrage officiel de la semaine sainte comme la plupart des églises de France (selon les possibilités car le confinement est de rigueur pour le curé). L’église Notre-Dame de Lourdes reste ouverte chaque matin, il est possible de venir y prier en respectant les gestes « barrière » et la bonne distanciation. La boîte à livres (à l’entrée de l’église) reste accessible. Pour les personnes qui n’ont pas de photocopieur, j’y dépose quelques « attestations de déplacement dérogatoire » ; vous pouvez vous servir. 
6.  A Ronchin, lundi 30 mars 2020, en l’église Christ-Ressuscité, nous avons célébré les funérailles d’Andrée SIX (née BIENCOURT). Andrée résidait à l’Ehpad de Ronchin et nous a quittés à l’âge de 102 ans ! Elle était probablement la doyenne de Ronchin. Sa vie a été d’une grande discrétion. C’était une valeur qu’elle a eu à cœur d’inculquer à ses proches. « L’amour ne fait pas de bruit » – dit le proverbe – même si Andrée a fait peu de bruit dans sa vie ; elle a beaucoup aimé ont témoigné ses enfants. 7. A Lesquin, jeudi 02 avril 2020, en l’église saint-Barthélemy, nous avons célébré les funérailles de Teresa BOTTIGLIONE (née PAGANELLI). C’était une amie de la paroisse ; Teresa habitait juste à côté de l’église. La soudaineté de son départ a ajouté beaucoup de peine et d’émotion à ses enfants et petits-enfants. Une petite-fille, avec beaucoup de tendresse, a évoqué la vie de sa grand-mère : « une femme pleine de vie ». Teresa aimait prendre la route, grâce à son vélo, et rencontrer ses nombreux amis. Teresa a démarré un nouveau chemin ; celui de la vie éternelle.
N’oubliez pas votre Rameau. Merci de le diffuser, tout en restant à la maison ! Belle entrée en semaine Sainte. Dans quelques semaines, nous chanterons ensemble : « Hosanna au plus haut des Cieux ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! » Que cette joie, à venir, habite déjà nos cœurs et vos foyers !

Pas de diffusion du journal paroissial

Bonjour à tous,

Certains chanceux ont eu dans leur boîte à lettres, avant que ne commence le confinement, le journal paroissial trimestriel Partages, édité avec Bayard. Malheureusement, les nouvelles règles n’ont pas permis de diffuser toutes les éditions. Afin de vous permettre d’avoir accès aux articles des pages centrales, qui concernent plus spécifiquement notre paroisse, vous pouvez exceptionnellement télécharger ce document au format PDF. Bonne lecture,

Des liens utiles pour … garder le lien

Bonjour à tous,

J’ai essayé de regrouper dans cet article plusieurs ressources disponibles sur internet, qui peuvent vous éclairer et vous guider pendant cette période de confinement, mais pourquoi pas après aussi. Il ne reste plus pour vous qu’à y piocher, selon vos envies. J’ai ouvert les commentaires sur cet article (un premier test), n’hésitez pas à proposer d’autres liens qui viendront enrichir cette liste.

Les newsletters : un petit message dans votre boîte mail vous informant de mises à jour ou de propositions intéressantes. Il y a bien sûr celle de la paroisse de Lesquin, celles de notre paroisse soeur de Ronchin ou celle du diocèse de Lille.

Les éditeurs du Magnificat et de Prions en Eglise mettent à disposition, pendant ce temps de confinement, leurs publications en ligne gratuitement. Retrouvez-les ici pour le Magnificat et ici pour Prions en Eglise et d’autres ressources proposées par Bayard

Pour suivre la messe à la télévision le dimanche matin, KTO TV est incontournable : si vous ne recevez pas la chaîne télé, les programmes sont disponibles sur leur site internet ktotv.com ou sur leur chaîne Youtube. Moderne !

Enfin, il est difficile de citer tous les sites internet, en voici toutefois une sélection :

Donner à la quête, un acte liturgique

Donner à la quête

Donner à la quête permet au fidèle de participer à la messe tout comme il le fait par la prière. L’essentiel des dons va à la paroisse pour les frais d’entretien, mais une partie est reversée au Diocèse dans le cadre de la solidarité interdiocésaine. 

Dans un prochain article, nous expliquerons à quoi elle sert plus précisément.

Mais comment donner en cette période de confinement ? Deux options vous sont proposées :

  • Sur votre smartphone, avec l’appli La Quête pour iPhone ou Android. Lors de votre première connexion, il vous sera demandé d’entrer vos coordonnées et votre carte bancaire (site sécurisé bien sur), et vous pourrez ensuite choisir votre paroisse, et donner d’un simple clic, pendant le confinement mais même après, au moment de la quête si vous n’avez pas de monnaie.
  • Via le site de la Conférence des Évêques de France, qui a mis en place un système spécial pendant le confinement : retrouvez-le en cliquant ici

Un message de l’abbé Maurin

Chers amis de Lesquin et de Ronchin,
Heureux de vous retrouver dans ce message, sans prétention, mais qui renouvelle le « Lien » que nous recevons habituellement en version papier à chacune de nos messes. 

Drôle de Carême… Je me souviens vous avoir dit lors du Mercredi des cendres : « pas de zèle ! » Si j’avais su. Mettons du sens à ce drôle de Carême, cela nous aidera à supporter les moments difficiles. Recevons ce temps de confinement comme une mission à réussir. Nous ne sommes pas seuls puisque nous sommes près de 3 milliards d’humains à le vivre actuellement. Nous avons la chance de pouvoir être confinés. Nous savons que beaucoup d’hommes et de femmes qui vivent dans la plus grande misère aimeraient aussi se protéger et protéger ceux qu’ils aiment. C’est pour faire reculer cette terrible épidémie que nous sommes appelés à résister, à tenir et à rester cloîtrer. D’ailleurs notre confinement peut ne pas être un isolement même si il y ressemble. Restons en lien. Prenons des nouvelles des uns et des autres. Créons des relations nouvelles. Merci à celles et ceux qui s’appellent et s’envoient des messages. Je sais que le téléphone fonctionne bien entre vous. Merci à vous. Tenez bon.  
Quelques infos paroissiales que j’ai à cœur de vous partager :

  • Une nouvelle sono a été installée à l’église saint-Barthélemy de Lesquin. Elle était prévue depuis quelques mois. Les enceintes ont été remplacées. Un micro pour l’animateur a été ajouté ; les amis qui animent les célébrations seront désormais mieux entendus ! Nous bénirons, ensemble, cette nouvelle sono lors d’une messe à venir. Nous prierons Dieu de nous aider à porter nos voix et notre espérance au-delà de l’enceinte de notre église.
  • A Lesquin, certains sont déçus de ne pas entendre les cloches sonner le mercredi à 19h30. Désolé, il n’y a pas de programmateur sur le tableau de commande. Il ne serait pas raisonnable d’enfreindre l’obligation du confinement pour aller sonner quelques cloches. Soyons sages et respectueux des contraintes sanitaires et des règles données pas les autorités publiques.
  • A Ronchin, pour les mêmes raisons, vous n’entendrez que les cloches de l’église Notre-Dame de Lourdes. Je ne fais que changer de trottoir pour accéder à l’église… c’est assez facile pour moi. Malheureusement pas pour les églises Christ-Ressuscité et sainte-Rictrude.
  • A Lesquin, nous avons célébré les funérailles de Bernadette COQUAND, résidente à l’Ehpad saint-Camille. Nous connaissons bien son frère André. Ses petits-neveux ont organisé la célébration. Ils avaient préparé quelques chants, musique et témoignages. Moment de peine évidemment mais surtout plein d’espérance malgré la petite assemblée.
  • A Ronchin, nous avons célébré les funérailles de Fernand NIVESSE. Ses proches ont rendu un bel hommage à leur père et grand-père. Mr Patrick GEENENS, maire de Ronchin a pu se libérer et a été des nôtres quelques instants. Il connaissait bien Fernand. A  ma demande, il a pris la parole et a donné un beau témoignage des valeurs de justice qui habitaient le cœur et les combats syndicaux et associatifs de notre ami Fernand. L’équipe d’Action Catholique Ouvrière, dont faisait partie Fernand, avait aussi rédigé un texte qui a été lu durant la célébration.
  • A Ronchin, nous avons célébré les funérailles de Marie-Paule PINCHON (née ROUZE). Toute sa vie, elle a été au service des patients de son mari (le Dr Régis PINCHON). Une amie de la famille (et de la paroisse) a bravé l’interdiction du confinement pour lui rendre un dernier hommage. La bienveillance, l’écoute, la discrétion et aussi le courage étaient quelques-unes des valeurs de Marie-Paule. Elle nous laisse ses quelques mots : « Laissez votre peine se transformer en joie. Je serai prés de vous. Ecoutez avec votre cœur, vous percevrez tout mon amour dans sa douceur et sa clarté »
  • Précisions pour la célébration des funérailles : elles sont toutes célébrées dans la plus stricte intimité familiale (pas plus de 15 personnes). Les gestes « barrière » et la juste distanciation sont de rigueur. La préparation des funérailles se fait par téléphone. Seuls quelques membres de la famille peuvent assister aux funérailles. J’anime seul les célébrations puisque les plus de 70 ans sont confinés. Plus tard, nous prendrons le temps, avec les familles qui le souhaitent, de rendre hommage à celles et ceux qui nous quittent en cette période compliquée.  
  • Merci d’aller surfer sur les sites internet de nos paroisses (et de nous donner votre avis). Avec Mick, Christian et Alexandre, nous essayons de les tenir à jour. Vous y trouverez des précisions particulières pour celles et ceux qui souhaitaient recevoir le sacrement de la réconciliation. Une fiche biblique présente l’évangile de ce week-end. Admirable évangile où Jésus appelle Lazare et l’invite à sortir de son tombeau. Tout en restant confinés ; de quels enfermements allons-nous nous libérer ? Ou plutôt, allons-nous laisser un peu de place, afin que le Christ – et lui seul -, vienne déverrouiller quelques unes de nos fermetures (l’autre qui m’agace, la télé qui braille, les fake news que j’écoute, nos impatiences, nos fatigues…)… Vivons les 3 P de la semaine : Paix !  Patience ! Prière !
  • Suite au confinement, les finances de nos paroisses sont fragilisées. Interrogeons-nous sur une manière nouvelle de participer à la quête ou au dernier de l’Eglise. Pourquoi ne pas prendre le temps de voir comment on peut donner autrement ? Pour découvrir l’appli « la quête », voici un flyer pour voir comment ça marche. Sachez que vos dons seront bien imputés aux paroisses respectives.
  • Merci à celles et ceux qui prient à nos intentions, aux intentions de l’Eglise… merci de continuer à porter dans vos prières les personnes malades, les soignants… Vous savez ma prière avec vous et pour vous. 

Maurin