Salutations fraternelles de l’abbé Maurin – 10ème et dernière édition !

Chers amis, Il y a les 10 commandements. Il y aura eu mes 10 salutations fraternelles – pardon de cette comparaison 😉 . Nos assemblées dominicales reprendront probablement le week-end prochain. L’Esprit-Saint nous accompagnera de manière toute spéciale en cette fête de la Pentecôte. Les membres des Equipes d’Animation Paroissiales, aidés de quelques amis paroissiens, vont s’activer cette semaine pour les organiser. Les restrictions liturgiques sont déjà nombreuses et nous en attendons de nouvelles. Elles seront adaptées à nos églises paroissiales. Attention, nous n’allons pas reprendre comme avant. Nous allons devoir nous adapter.  

Vous recevrez un mail vendredi prochain pour vous préciser quelles églises rouvrent leurs portes. Je peux, déjà, vous indiquer les mesures générales qui seront mises en pratique. Elles seront affinées cette semaine selon les églises. Elles seront affichées à l’entrée de nos églises. Elles seront adaptées/améliorées au fil des célébrations. Nous les appliquerons rigoureusement. Il est préférable que les personnes « à risque » ou inquiètent restent encore un peu à la maison. Cela va sans dire pour les grognons.

PRÉCAUTIONS SANITAIRES GENERALES
Je porte un masque (obligatoire dès l’âge de 11 ans)
> Les paroisses n’ont pas de masques !
> Les paroisses ne donnent pas de masques !
> Les paroisses ne vendent pas de masques ! 
Je respecte la distance physique de 1,5 mètre
Je me lave les mains à l’entrée de l’église 
> La paroisse pourvoit au gel hydroalcoolique 

ENTRÉE 
Je ne serre la main à personne, même pas aux amis (bien que je sois heureux de les retrouver)
Je n’embrasse personne 
J’utilise le gel hydroalcoolique.
Il n’y aura pas de chants durant l’office religieux
> Pas de feuille de messe à prendre.
> Pas de livret de chants à prendre
Je m’avance pour m’installer en respectant les sens de circulation.
Je m’assois à plus d’un mètre des autres paroissiens. (sauf les familles)
Les jeunes enfants restent avec leurs parents toute la célébration.
> Les enfants resteront à leur place dans l’église        
> Le coin « enfants » ne sera pas accessible 

COMMUNION
Je m’avance par l’allée centrale uniquement.
Je reste à plus d’un mètre de la personne devant moi.
Je décroche mon masque par les attaches.
Je communie dans les mains.
Je remets mon masque et retourne à ma place par les allées latérales 

SORTIE
Les personnes au fond de l’église sortent en premier.
Même sur le parvis, je respecte les règles de précaution sanitaire.

QUÊTE
L’offrande se fait dans un panier à la sortie de l’église.
Je peux aussi donner en ligne : quete.catholique.fr ou sur l’application mobile « La Quête»

ooOoo

Cette 10ème et dernière édition est l’occasion de remercier, à nouveau, celles et ceux qui ont pris soin de nous durant cette période dangereuse et continuent à prendre des risques pour nous soigner (attention, le virus rôde toujours) : médecins, infirmiers/infirmières, aides-soignant.es, aides-à-domicile, ambulanciers.es (amitié à l’abbé Lionel), brancardier.es, kiné… 

Merci à vous qui avez pris soin des autres en maintenant des liens amicaux par téléphone, par courrier, par mail… Merci à celles et ceux qui ont pris des nouvelles des plus fragiles, ont fait leurs courses et ont manifesté que l’évangile est une parole vivante à mettre en œuvre, sans cesse, au quotidien. Le Christ dit dans l’évangile (Jean 13,35) : « On vous reconnaîtra comme mes disciples à l’amour que vous aurez les uns pour les autres ». Merci à vous d’avoir été ses témoins authentiques et fraternels.

Quelques informations à relayer : 

1. soyons encore une fois, ce dimanche 24 mai 2020, Septième dimanche de Pâques en communion télévisuelle. Vous connaissez les liens…. 

2. les accueils paroissiaux vont reprendre uniquement en « mode téléphonique » et grâce aux sites internet de nos paroisses. Les baptêmes et les mariages reportés prendront l’initiative de recontacter leur paroisse pour être replanifiés dans l’année. 

3. les messes de semaine redémarreront dés mardi 02 juin 2020 à 09h00 (église Notre-Dame de Ronchin et église Sacré-Cœur de Faches-Thumesnil). Celles et ceux qui craignent la reprise des assemblées dominicales peuvent nous rejoindre en semaine. En cette période d’épidémie la messe de semaine vaut bien une messe du dimanche (!). Ce sont des messes plus intimistes…    

4. Souvenons-nous dans notre prière des amis qui nous ont quittés cette semaine : 

Lundi 18 mai 2020, à Faches-Thumesnil, en l’église Sainte-Marguerite, ont été célébrées les funérailles de Raymond VANDENDRIESSCHE. Raymond avait dû arrêter ses études assez jeune, aprés la classe de de 3ème. Toute sa vie, Raymond n’a eu de cesse de se cultiver et de s’instruire en reprenant des cours par correspondance. Il a gravi tous les échelons au ministère des Ponts et Chaussées. Il était devenu responsable et chef de travaux. Il a participé à la construction de la rocade Nord-Est de Lille. Ancien combattant, marié et père de deux enfants, Raymond a vécu l’épreuve du décès de l’un de ses fils. Homme de foi, Raymond avait écrit malgré sa souffrance : « N’oublions jamais que nous ne sommes que de passage sur cette terre« .

Lundi 18 mai 2020, à Lesquin, en l’église Saint-Barthélemy, ont été célébrées les funérailles de Marguerite DUPONCHELLE. Marguerite était une maman, une grand-mère et une arrière-grand-mère adorée par tous les membres de sa famille. C’est au quotidien que Marguerite témoignait de son amour grâce à ses recettes de cuisine et les jeux en famille. Ses proches retiennent aussi ses grands éclats de rire. Marguerite était une femme de foi. Plein d’espérance, elle avait choisi les chants de ses funérailles : « Mon Dieu, tu es grand, tu es beau ; Tu es le Dieu d’Amour » et aussi « Quand les portes de la vie s’ouvriront devant nous, dans la paix de Dieu nous nous reverrons ».

Vendredi 22 mai 2020, à Ronchin, en l’église Notre-Dame, ont été célébrées les funérailles de Lucienne GALLET née HOUVENAEGHEL. Lucienne résidait depuis quelques mois à l’Ehpad de « L’arche » à Lille. Son décès soudain a ému ses proches, ses petites-filles en particulier qui venaient de Nîmes. Elles ont évoqué leur grand-mère ; Lucienne était une « mamie en or ». Lucienne avait choisi les textes bibliques pour ses funérailles : « tout ce que vous faites de bien les uns aux autres, c’est à moi que vous le faites – dit Jésus ». Discrète, Lucienne était aussi une femme de foi. 

Samedi 23 mai 2020, à Faches-Thumesnil, en l’église sainte-Marguerite, ont été célébrées les funérailles de Joëlle PLANCQ née CRUQUE. Joëlle vivait EHPAD depuis deux ans car elle souffrait de la maladie d’Alzheimer. Ses enfants avaient préparé avec beaucoup d’attention la célébration. Avec confiance, ils ont rédigé et lu une magnifique prière universelle. Joëlle était une maman généreuse et pleine d’attention. Joëlle a toujours fait passer le bonheur des autres avant son propre bonheur. 

Portez-vous bien, à bientôt

Amicalement 

Maurin
https://donnons-lille.catholique.fr/le-denier/don/

7ème dimanche de Pâques – fiche biblique et homélie de l’abbé Brice

C’est vraisemblablement la dernière fois que vous sera proposée une fiche récapitulant les textes du jour, accompagnées de l’homélie du père Brice. C’est donc encore une fois l’occasion de remercier l’équipe du Diocèse de Lille, et plus spécifiquement Envie de Parole qui propose, outre ces fiches qui ont guidé notre route au cours de ces derniers mois, d’autres lectures et formations qui peuvent vous intéresser. Jetez un coup d’oeil sur leur site !

Salutations fraternelles de l’abbé Maurin – 9ème édition

Chers amis, Encore moi, pour une 9èmesalutation ! Il y en aura probablement encore une 10ème ; s’agira-t-il alors de la dernière avant de nous revoir ? Qui sait ?

J’entends des inquiétudes concernant la reprise des messes… Il est vrai que le temps semble s’éterniser. Nous manquons les uns aux autres et nous avons hâte de nous retrouver. Soyons patients car nous savons que cela arrivera. N’en doutons pas. «Eucharistie » signifie « Action de grâce » alors même sans la messe, continuons à rendre grâce des fraternités dont nous sommes les témoins directs ou indirects.

Voilà ce que j’entends depuis quelques jours : certaines familles ont retrouvé des temps de dialogue entre membres confinés, des couples – disent eux-mêmes – qu’ils se sont plutôt bien supportés (et en sont même étonnés), certains parents ont découvert la spiritualité de leurs ados, certains jeunes ont apprécié la distance respectueuse de leurs parents dans l’étroitesse de certains appartements, certains lycéens – surtout ceux qui savent qu’ils ont déjà le bac – ont apprécié le cocooning familial (certains parents étaient aussi moins stressés)…

D’autres initiatives sont belles : certaines familles ont célébré la veillée pascale à domicile et « tout y était » (feu, lumière, Bible), des parents ont fait un peu de caté à leurs propres enfants et ont été « obligés » d’ouvrir leur Bible, des paroissiens prennent des cours de théologie grâce à Internet, des contacts amicaux se sont multipliés par téléphone, des « anciens » ont fait les courses pour des « plus anciens qu’eux », la confection de masques s’est généreusement développée (aussi bien à domicile que dans les réseaux associatifs) et ce sont eux [les masques] qui désormais, se propagent et s’offrent de manière amicale … 

Autant de raisons d’actions de grâce : des proches, des amis et nous-mêmes sommes des signes eucharistiques offerts aux autres ! Continuons de les célébrer dans l’attente de nous retrouver.  

Suite à mon appel de la semaine dernière, je vous partage quelques idées reçues concernant les modalités de reprise pour nos assemblées futures. Je vous livre cela « en vrac » sans trier. Merci d’avoir gardé votre humour ! : 

« Nous rassembler dans les églises « avec chaises » qui permettent plus facilement la distanciation physique et éviter momentanément les églises « avec bancs », porter un masque, disposer de gel hydroalcoolique à l’entrée des églises, porter une tenue de scaphandrier (et pas seulement le prêtre), respecter scrupuleusement les gestes « barrière » , organiser (avec marquage au sol) un sens de circulation dans l’église, éviter les croisements de personnes, porter masque et tuba (palmes recommandées mais non-obligatoires), ne plus distribuer de feuilles de chants ni de carnets de chants (pour éviter toute forme de contagion), projeter les chants sur grand écran, inviter les paroissiens à imprimer la feuille de chants à la maison, venir à la messe « sur réservation » pour limiter le nombre de participants, quelques personnes seulement (et à tour de rôle) recevraient la communion, le prêtre donnerait la communion derrière un hygiaphone ou avec un masque, le prêtre donnerait la communion avec une pincette (pour ne pas toucher l’hostie), organiser des célébrations de la Parole (sans eucharistie) pour éviter les déplacements dans l’église, quitter l’église en attendant son tour, ne pas se précipiter à la sortie, ne pas rester sur le parvis à la fin de la messe, rentrer directement chez soi… » 

Nous étudions sérieusement la plupart de vos propositions. Vous pouvez réagir…
Dans la joie de continuer à vous lire, et mieux encore, de vous retrouver

Portez-vous bien et continuez de vous protéger ! 

Fraternellement

Maurin 

Quelques informations à relayer : 

1. Dimanche 17 mai 2020, Sixième dimanche de Pâques. Nous serons en communion grâce à la messe retransmise sur France 2, Le Jour du Seigneur, 11h00 . Vous connaissez les autres liens. 

2. Les journaux paroissiaux « Partages » d’Avril 2020 n’ont pas tous été distribués en raison du confinement. Inutile de reprendre leur diffusion. Les distributeurs peuvent se débarrasser de leur paquet. Merci de ne pas jeter les enveloppes « Denier de l’Eglise » qui y étaient peut-être jointes ; elles pourront encore servir ! 

D’autres infos… : 

3. la catéchèse reprendra en septembre. MERCI aux catéchistes (tout-petits, éveil à la foi et catéchèse primaire) qui ont gardé le temps du confinement une relation pastorale avec les enfants et leurs parents.

4. les accueils paroissiaux reprendront en Juin et uniquement en « mode téléphonique ». Il est toujours impossible de planifier les messes à venir (et les intentions de messe). Cependant les baptêmes pour la rentrée s’inscrivent et aussi quelques mariages pour 2022.

5. Merci aux groupes « prière et louange » de nos paroisses de continuer à prier à toutes nos intentions. Des paroissiens prient le chapelet tous les jours à 15h00. L’église Sacré-Cœur de Faches-Thumesnil est ouverte à heure régulière, le matin (se renseigner à la Maison paroissiale de Faches-Thumesnil : 03 20 60 42 43). L’église Notre-Dame de Ronchin est ouverte tous les jours. Merci à Guillaume d’avoir passé du temps à son nettoyage ; une petite odeur de sainteté s’y fait sentir. Venez voir !

6. Les sites internet de nos paroisses sont à votre service. Vous y trouverez la fiche biblique de l’Evangile du jour et une méditation de l’abbé Brice. Merci à lui de nous aider à entrer dans les évangiles.  

7. Le site de notre diocèse www.lille.catholique.fr donne quelques infos pour vivre le temps Pascal. Notre archevêque Laurent ULRICH nous y livre un message hebdomadaire.

8. Merci de soutenir financièrement votre paroisse. Merci à celles et ceux qui ont envoyé un chèque. Merci à celle et ceux qui le feront. Les adresses des Maisons Paroissiales ont été indiquées dans un mail précédent. Nous avons reçu les factures du précédent journal paroissial « partage » d’Avril 2020. Nous espérions (secrètement) qu’elles nous oublient mais elles nous ont retrouvés. Merci Internet !   
Paroisse de Lesquin : 750,33 €uros,

Paroisse de Ronchin : 1 181,77 €uros,

Paroisse de Faches-Thumesnil : 1 229,29 €uros.

9. Souvenons-nous dans notre prière de nos amis qui nous ont quittés cette semaine (pas de funérailles à la paroisse de Lesquin) : 

Mardi 12 mai 2020, à Faches-Thumesnil, en l’église Sainte-Marguerite, ont été célébrées les funérailles de Yves VAN DEN BORREN. Yves était malade depuis quelques années. Ses enfants sont restés proches de lui et n’ont cessé de lui témoigner de leur amour. Ses petit-enfants comptaient beaucoup pour Yves. Mathieu, l’un d’entre eux, lui a rendu un bel hommage durant la célébration de ses funérailles. Yves était un artiste. Il aimait peindre. Les toiles qu’Yves laisse à sa famille continuent de rendre présent l’amour qu’il avait pour ses intimes.

Jeudi 14 mai 2020, à Ronchin, en l’église sainte-Rictrude, ont été célébrées les funérailles de René MULLIER. René était retraité de la SEITA. Il était médaillé Grand Or du Travail, ancien combattant AFN et médaillé du Combattant. René était malade depuis plusieurs années mais son courage et sa force l’aidaient à témoigner de son amour pour ses proches. Ses petites-filles ont eu à cœur de prendre la parole pour évoquer cet amour reçu. Son petit-fils déposait un luminion, devant le portrait de son grand-père, pour le remercier aussi de tout ce qu’il avait reçu de lui.

Jeudi 14 mai 2020, à Ronchin, en l’église sainte-Rictrude, ont été célébrées les funérailles de Raymonde NYS née NAVE. Raymonde était née près de Dunkerque dans ce magnifique village de pécheurs de Rosendaël. Ses petits-fils, Jérémy et Jérôme souhaitaient présenter leur grand-mère en tout début de célébration. Raymonde était « joyeuse » et « malicieuse » » révélaient-ils à l’assemblée des intimes présents dans la peine mais aussi rassemblés dans l’espérance des retrouvailles.

Vendredi 15 mai 2020, à Ronchin, en l’église sainte-Rictrude, ont été célébrées les funérailles de Monique DECLERCQ née HAVERLAND. Monique était retraitée de la BNP. Monique était malade depuis plusieurs années mais son quotidien était d’aimer les siens dans la simplicité (et le concret) de la vie de tous les jours. La présence de son conjoint, de ses enfants et petit-enfants la rendait heureuse. Leur proximité et leur tendresse la soutenaient dans les difficultés. L’amour plus fort que la mort rassemblait la famille dans la peine.

Vendredi 15 mai 2020, à Ronchin, en l’église sainte-Rictrude, ont été célébrées les funérailles de Marie-Thérèse BARBARA née FALSON. Marie-Thérèse était veuve depuis presque trente ans. La soudaineté du décès de Marie-Thérèse ajoutait de la peine à la famille. La plupart des petites-filles (soutenues de leurs parents) ont pris la parole. Avec beaucoup d’émotion, chacune d’elles redisait son amour pour leur grand-mère… une pluie de tendresse et de larmes s’écoulaient sur le cercueil de Marie-Thérèse.

Vendredi 15 mai 2020, à Faches-Thumesnil, en l’église sainte-Marguerite, ont été célébrées les funérailles de Michel FORE. Michel était malade depuis plusieurs années. Trois beaux témoignages de proches évoquaient la vie exceptionnelle de Michel en évoquant la qualité de ses relations humaines : sa générosité, son don de soi, son sens de l’écoute et la porte de sa maison toujours ouverte, aussi ses engagements associatifs (le foot, la pêche, la chasse). Son fils Damien redisait la chance d’avoir eu Michel comme père…. Et ses petites-filles de l’avoir eu comme grand-père.

Samedi 16 mai 2020, à Faches-Thumesnil, en l’église Sacré-Cœur, ont été célébrées les funérailles de Yves CARON. Yves est malheureusement décédé soudainement à l’hôpital ; il y était entré pour un simple examen. Yves était veuf et vivait seul depuis quelques années. Sa fille évoquait ainsi son père avec tendresse : « Tu étais un chêne, un roc, tu étais le pilier de la famille ». Son petit-fils, avec reconnaissance, disait de lui : « on était tous sûrs que tu serais centenaire ». Yves était un homme généreux, droit, avec énormément de valeurs. Yves était ancien combattant et porte-drapeau. Il était très engagé dans le milieu associatif. En 2018, Yves avait reçu la légion d’honneur.

Portez-vous bien

Vous pouvez compter sur ma prière
Amicalement

Maurin
https://donnons-lille.catholique.fr/le-denier/don/

Salutations fraternelles de l’abbé Maurin – 8ème édition

Chers amis,

 J’aurais bien aimé vous annoncer la joie de nos retrouvailles mais il faudra encore patienter. 
 
Ce n’est pas la fin du confinement qui est prévu ce lundi 11 mai mais plutôt un autre confinement, personnel et plus responsable car nous allons devoir prendre soin des autres en nous protégeant. Nous aurons la joie de nous saluer à bonne distance mais les embrassades et les câlins attendront encore un peu. La prudence reste de mise et nous allons devoir apprendre à célébrer autrement.

Un prochain mail annoncera la reprise progressive de nos assemblées dominicales. A ce jour, nous n’avons aucune date officielle quant à leurs reprises. Nous mettrons la sécurité sanitaire au premier plan, avant même la convivialité de notre pratique religieuse d’antan (celle avant le confinement du 17 mars !). Nous allons entrer dans un temps d’apprentissage liturgique dont les modalités sont encore inconnues et même un peu mystérieuses.

Des consignes seront communiquées par les autorités sanitaires et nous les appliquerons. Elles seront mises en pratique, en fonction des églises qui, différentes, ne se prêtent pas aux mêmes contraintes. Ces mesures sanitaires évolueront de semaine en semaine. Elles pourront sembler contradictoires et il y aura des maladresses. Certains d’entre vous seront agacés en estimant que nous en faisons trop. D’autres, évidemment, estimeront que nous n’en faisons pas assez. Les grognons devront rester à la maison et personne ne leur en voudra ! Aux autres, merci de leur patience et bienveillance. Nous apprendrons ensemble. Nous aurons aussi des « anges gardiens » dans nos assemblées ; quelques paroissiens seront chargés de nous rappeler (avec délicatesse) le respect des consignes indiquées à l’entrée des églises. 
N’hésitez pas à proposer vos idées pour un retour sécurisé dans nos églises à eap@paroissedelesquin.fr . Elles seront toutes étudiées par votre Equipe d’Animation Paroissiale avant la reprise des célébrations.

Dans la joie de vous lire, et mieux encore, de vous retrouver.

Portez-vous bien et continuez de vous protéger ! 

Bien fraternellement

Maurin 

Quelques informations à relayer : 

1. Dimanche 10 mai 2020, Cinquième dimanche de Pâques. Nous serons en communion grâce à la messe retransmise sur France 2, Le Jour du Seigneur, 11h00L’abbé Bruno CAZIN, vicaire général de notre diocèse, prononcera l’homélie. C’est une façon d’être encore mieux, en communion diocésaine et spirituelle, ce dimanche matin

2. Les journaux paroissiaux « Partages » d’Avril 2020 n’ont pas tous été distribués en raison du confinement. Il me semble inutile de continuer sa diffusion. Les distributeurs peuvent (malheureusement) se débarrasser de leur paquet. Merci, si possible, de récupérer les enveloppes « Denier de l’Eglise » qui y étaient peut-être jointes ; elles pourront encore servir !      D’autres infos… mais rien de vraiment nouveau suite à mon mail précédent : 

3. la catéchèse reprendra en septembre. La taille de certaines équipes (plus de 15 enfants) et la petite superficie de certaines salles paroissiales ne garantiront pas la sécurité sanitaire de la juste distanciation. Il faut « 4m» par personne. Merci de prévenir les parents que vous connaissez qui avaient un enfant catéchisé. Immense MERCI aux catéchistes (tout-petits, éveil à la foi et catéchèse primaire) qui ont gardé le temps du confinement une belle relation pastorale avec les enfants et leurs parents, grâce à l’envoi de mails réguliers et enthousiastes. 

4. les accueils paroissiaux ne reprendront pas « comme d’habitude ». Ils reprendront en juin en « mode téléphonique ». Les lieux d’accueil de nos maisons paroissiales ne permettent pas la juste distanciation physique du « 4m2 » par personne. Les agendas paroissiaux des mois à venir ne sont pas très clairs. A ce jour, il est compliqué de planifier les messes (et les intentions de messe), les baptêmes, les mariages…  

5. Merci aux groupes « prière et louange » de nos paroisses de continuer à prier à toutes nos intentions. La prière crée un lien entre nous. Des paroissiens prient le chapelet tous les jours à 15h00… un rendez-vous spirituel auquel on peut s’associer.  

6. Les sites internet de nos paroisses sont à votre service. Ils restent volontairement sobres. Vous y trouverez la fiche biblique de l’Evangile du jour et une méditation de l’abbé Brice.  

7. Le site de notre diocèse www.lille.catholique.frdonne quelques infos pour vivre le temps Pascal, pour soutenir financièrement l’Eglise, pour aider le Secours Catholique. Notre archevêque Laurent ULRICH y livre un message sur le déconfinement pastoral. 

8. Merci de soutenir financièrement votre paroisse. Des indications sont données dans les sites internet paroissiaux pour un paiement à distance. Il est possible de faire un virement. Je peux vous envoyer, par mail, le RIB de votre paroisse. Merci à celles et ceux qui l’ont déjà faitMerci aussi à celles et ceux qui ont envoyé un chèque. Merci à celle et ceux qui le feront. Les adresses des Maisons Paroissiales ont été indiquées dans mon mail précédent. 

9. Souvenons-nous dans notre prière de nos amis qui nous ont quittés cette semaine (pas de funérailles à la paroisse de Lesquin) : 

Lundi 04 mai 2020, à Ronchin, en l’église Notre-Dame de Lourdes, ont été célébrées les funérailles de Andrée CALOT née DANGLOT. La tendresse illuminait le cœur d’Andrée, comme maman et grand-mère. C’est Alexandra, sa petite-fille, qui a trouvé les mots les plus justes et les plus beaux pour évoquer l’amour de sa grand-mère : sa générosité, son accueil, sa présence aimante de chaque jour. C’est avec une belle confiance que Luka, l’un de ses arrière-petit-fils, grâce à sa prière, confia son arrière-grand-mère à la tendresse de Dieu. 

Mercredi 06 mai 2020, à Faches-Thumesnil, en l’église Sainte-Marguerite, ont été célébrées les funérailles de Pierre HOLLEBECQUE. Pierre était un homme rigoureux, intègre et passionné de mathématiques. Il aimait le bricolage. Pierre avait beaucoup travaillé à l’étranger, au Brésil notamment. Il était un authentique ami de la paroisse et la soutenait réellement. Ses enfants et petit-enfants habitaient malheureusement trop loin pour assister aux funérailles. La célébration a été filmée pour que ses proches soient présents et manifestent leur peine et leur tendresse à son épouse (leur mère et grand-mère). 

Jeudi 07 mai 2020, à Ronchin, en l’église Notre-Dame de Lourdes, ont été célébrées les funérailles de Claudine VANTRIMPONT née COLAS. C’est avec beaucoup de tendresse que son fils Philippe a évoqué sa maman. Claudine était une femme pleine de vie et qui aimait la vie : les voyages, les restaurants, la musique, le jardinage… Elle savait l’importance des relations humaines et ses amies comptaient pour elle. Les voisins sont venus nombreux (dans la limite autorisée) rendre un dernier hommage à Claudine.

 Bien avec vous

Maurin

Salutations fraternelles de l’abbé Maurin – 7ème édition

Chers amis, Je réécris légèrement cette parole de l’apôtre Pierre [2ème lecture de ce dimanche] « Si vous supportez la souffrance pour avoir fait le bien, c’est une grâce aux yeux de Dieu » (1ère lettre de Pierre 2,20) en vous la proposant ainsi « si vous supportez le confinement pour avoir fait le bien, c’est une grâce aux yeux de Dieu ».  
En effet, nous découvrons grâce à une étude de l’Ecole de Haute Santé Publique (du 23/04/2020) que notre confinement aura sauvé 60 000 vies en France. 60 000 histoires sacrées et préservées. Ces 60 000 hommes et femmes sauvés [peut-être nous !] méritent bien que nous restions à la maison, confinés, à supporter une forme d’isolement. Mais ce n’est pas fini et méfions-nous du relâchement. Accueillons notre capacité de résistance comme une grâce aux yeux de Dieu. Et il faut tenir encore. Nous sommes tentés de nous affranchir des règles sanitaires imposées par les autorités pour retrouver, avant l’heure, une vie sociale « comme avant » comme si de rien n’était alors que le virus continue de s’installer. 
Jésus, dans l’évangile de ce dimanche, se révèle comme le pasteur des brebis. Il dénonce le bandit qui n’écoute pas et qui escalade l’enclos sans passer par la porte. Persévérons et attendons d’être appelés pour sortir ensemble par la belle porte de notre maison dès la fin du confinement. Gardons en tête, grâce à cette pause obligée de notre vie sociale, le nombre de vies sauvées. Restons à l’écoute de la sagesse du corps médical. Même si le refrain « Restez à la maison » commence à nous insupporter ; il est encore pleinement d’actualité.  
Avec quelques de heures de retard, en ce lendemain du 1er mai, belle fête aux travailleurs (que nous sommes) et artisans de paix (que nous essayons d’être). 

Quelques informations à relayer : 

1. Dimanche 3 mai 2020, Quatrième dimanche de Pâques. Nous serons en communion télévisuelle grâce aux messes retransmises. Il existe différents liens : France 2 (Le Jour du Seigneur, 11h00) ou d’autres : https://lille.catholique.fr/www.ktotv.comwww.lourdes-france.org . 

2. Les cloches de l’église Notre-Dame de Ronchin sonneront Mercredi à 19h30(notre évêque nous invite à une union de prière et que cela puisse être un signe d’espérance). Par respect du confinement, il est compliqué de faire sonner les cloches des autres églises de nos paroisses. L’église Notre-Dame de Ronchin est ouverte chaque matin. On peut passer y brûler un cierge et prier quelques instants, récupérer ou déposer un livre dans la « boîte à livres » à l’entrée de l’église…  

3. Nous ne savons toujours pas quand les messes dominicales reprendront. Nous attendons le feu vert des autorités publiques et aussi des indications du diocèse. Quelques questions sont en train d’être réfléchies : la couleur verte ou rouge du département aura-t-elle une incidence quant à l’ouverture des églises ? le nombre de participants à la messe sera-t-il limité ? comment organiser la distanciation les uns des autres ? le port du masque sera-t-il obligatoire ? qu’en sera-t-il du lavage des mains ? et qui fournira/achètera le gel hydroalcoolique ? toutes nos églises se prêteront-elles aux restrictions imposées ? Merci à chacun de se préparer à modifier ses habitudes. Le confinement n’a pas pour objectif d’éliminer le virus mais de limiter sa propagation. Dès le 11 mai, nous allons devoir apprendre à vivre avec lui tout en retrouvant une vie sociale. Les gestes « barrière » ne sont pas là [que] pour nous protéger : ils seront mis en pratique pour [aussi] protéger les autres. La mise en pratique scrupuleuse des gestes « barrière » nous permettra une nouvelle prise de conscience collective car nous deviendrons responsables de la santé des autres. 

4. la catéchèse a désormais rendez-vous en septembre. Les équipes caté ne reprendront ni en mai, ni en juin. La taille de certaines équipes (plus de 15 enfants) et la petite superficie de certaines salles paroissiales ne garantiront pas la sécurité sanitaire de la juste distanciation. Merci de prévenir les parents que vous connaissez qui avaient un enfant catéchisé. Immense MERCI aux catéchistes (tout-petits, éveil à la foi et catéchèse primaire) qui ont gardé depuis 6 semaines une vraie relation pastorale avec les enfants et leurs parents, grâce à l’envoi de mails réguliers et enthousiastes. 

5. les accueils paroissiaux ne reprendront pas « comme d’habitude ». Ils reprendront en juin et uniquement en mode téléphonique. Là aussi, les lieux d’accueil de nos maisons paroissiales ne permettent pas la juste distanciation. Les agendas paroissiaux des mois à venir ne sont pas très clairs. A ce jour, il est impossible de planifier les messes (et les intentions de messe), les baptêmes, les mariages…  

6. Merci aux groupes « prière et louange » de nos paroisses de continuer à prier, même à distance, à toutes nos intentions. La prière crée un lien entre nous. Des paroissiens prient le chapelet tous les jours à 15h00… un rendez-vous spirituel auquel on peut s’associer.  

7. Les sites internet de nos paroisses sont à votre service. Ils restent volontairement sobres. Vous y trouverez la fiche biblique de l’Evangile du jour et une méditation de l’abbé Brice.  

8. Le site de notre diocèse www.lille.catholique.fr donne quelques infos pour vivre le temps Pascal, pour soutenir financièrement l’Eglise, pour aider le Secours Catholique… Notre archevêque Laurent ULRICH y délivre régulièrement des messages. 

9. On me signale un « Secrets d’Histoire » à ne pas rater à la télé, ce lundi 04 mai, France 3, 21h05, « Thérèse, la petite sainte de Lisieux ». Pour rappel : Née en 1873 à Alençon, Thérèse Martin a l’ambition de devenir une grande sainte. A quinze ans, elle entre au carmel de Lisieux après avoir sollicité le pape. Devenue religieuse, Thérèse trace son chemin vers la sainteté. Elle rédige « Histoire d’une âme » qui sera vendu à 500 millions d’exemplaires. Décédée à 24 ans, Thérèse de Lisieux va connaître une gloire immédiate et inattendue. Il est extraordinaire que sainte Thérèse, confinée dans son carmel, soit devenue la sainte patronne des missions. Mettons-nous à son écoute. Nous pourrons nous confier à son intercession.      

10. Merci de soutenir financièrement votre paroisse. Des indications sont données dans les sites internet paroissiaux pour un paiement à distance. Il est possible de faire un virement et je peux vous envoyer, par mail, le RIB de votre paroisse. Merci à celles et ceux qui l’ont déjà fait. Merci aussi à celles et ceux qui ont envoyé un chèque. Merci à celle et ceux qui le feront. Je rappelle les adresses où envoyer vos chèques. Maison paroissiale de Lesquin

79 rue Pasteur59810 LESQUIN

Chèque à l’ordre de « Paroisse Saint-Barthélemy » Maison Paroissiale de Faches-Thumesnil

101 rue Carnot

59155 FACHES-THUMESNIL

Chèque à l’ordre de « Paroisse de Faches-Thumesnil » Maison paroissiale de Ronchin1 BIS rue Notre-Dame59790 RONCHINChèque à l’ordre de « paroisse de Ronchin » 

11. Au sujet des funérailles :PRUDENCE : certaines sociétés de pompes funèbres disent qu’il n’est pas possible de célébrer des funérailles à l’église alors que les textes du gouvernement l’autorisent. Il faut rappeler la disponibilité des paroisses pour la célébration des funérailles dans nos églises (moins de 20 personnes et juste distanciation). Notez aussi que les personnes décédées du Covid-19 peuvent être inhumées. L’incinération n’est pas obligatoire. Merci de rectifier les fausses rumeurs qui circulent. 

12. Souvenons-nous dans notre prière de nos amis qui nous ont quittés cette semaine (pas de funérailles à Ronchin ni à Lesquin) : 
A Faches-Thumesnil, le mercredi 29 avril, en l’église du Saint-Esprit, ont été célébrées les funérailles de André Dubar. Il avait une famille très nombreuse. Tous : enfants, petits-enfants, arrières-petits- enfants et ses nombreux frères et sœurs auraient aimé être présents pour ce dernier « à Dieu » mais à la peine de la séparation s’ajoutait malheureusement la peine du confinement. Les membres de la famille ont témoigné avec beaucoup d’émotion l’affection qu’ils portaient à André. La confiance et la prière à Notre-Dame de Lourdes a soutenu les proches rassemblés. 

A Faches-Thumesnil, le jeudi 30 avril, en l’église du Sacré-Cœur, ont été célébrées les funérailles de Nathalie GONÇALVES. Nathalie était infirmière. Ses proches ont donné de beaux témoignages de sa vie donnée aux autres. Malgré la souffrance de la séparation, l’espérance était aussi bien présente. Les membres de la famille de Nathalie ont su exprimer leur foi en Dieu en ce moment tragique. Notre amitié et notre prière continuent d’accompagner Thomas et Noa, les deux enfants éprouvés de Nathalie. 

A Faches-Thumesnil, le jeudi 30 avril, en l’église du Sacré-Cœur, ont été célébrées les funérailles de Anne-Marie JAKUBIAK née STANISZEWSKI. Malheureusement veuve depuis peu, Anne-Marie est décédée rapidement d’une grave maladie. Elle aimait la vie, les fleurs, la musique. Sa chaleur humaine et sa générosité étaient reconnues de tous, de Marine, sa fille, tout particulièrement. L’émotion et l’espérance ont rythmé la célébration. Grâce à l’équipe funérailles le « Notre Père » et le « Je vous salue Marie » ont été priés en polonais. 

A Faches-Thumesnil, le samedi 02 mai, en l’église du Sacré-Cœur, ont été célébrées les funérailles de Emile MOREL. Emile était un homme chaleureux, cultivé et doué. Enthousiaste, il était encore supporter du LOSC. Sa famille a organisé une célébration pleine de foi et de tendresse où chacun participait et chantait. Emile soutenait le journal paroissial et participait activement au Denier de l’Eglise. Ces paroles du chant de l’à-Dieu : « Il restera de toi ce que tu as donné. Ce que tu as donné, en d’autres fleurira. Celui qui perd sa vie, un jour la trouvera » a donné aux membres attristés de sa famille l’espérance à laquelle Emile croyait.  

Portez-vous bien

Protégez-vous
Amicalement

Maurin
https://donnons-lille.catholique.fr/le-denier/don/

Salutations fraternelles de l’abbé Maurin… 6ème édition

Chers amis, 

Le confinement se prolonge au-delà des prévisions initiales. Les bonnes résolutions imaginées en son début s’épuisent. Prière familiale, lecture régulière, jardinage, petits plats mijotés, jeux avec les enfants, tendresse et patience avec les proches deviennent des vœux pieux. Nous sommes déçus de nos incapacités à tenir dans l’enthousiasme, la joie ou l’espérance… Ce confinement devient une épreuve. On devine qu’il va révéler quelques-unes de nos forces mais aussi mettre à nu certaines de nos fragilités.  N’était-ce pas cette sorte de désarroi qui habitait le cœur des deux disciples de Jésus dans l’Evangile de Luc ? Dans l’évangile de ce 3ème dimanche de Pâques, deux disciples fuient la grande ville de Jérusalem et se sauvent vers un village appelé Emmaüs. C’est le jour de Pâques. Jésus, en qui ils mettaient leur confiance, vient d’être mis à mort. Les disciples restent seuls et abandonnés. Eprouvés, ils se découvrent vulnérables. Et malgré tout, quelqu’un les rejoint dans leur confinement [nous savons que c’est le Christ] ; il les invite à dialoguer, à ne pas rester seul, à faire mémoire de leur histoire commune, de leur enthousiasme passé et encore à venir (après le 11 mai ?). A ce moment-là, les cœurs se réchauffent, les esprits lents s’ouvrent, quelques paroles de Jésus ressuscitent les déceptions, l’espérance devient à nouveau possible. Jésus le Christ est là au milieu d’eux comme il est présent avec nous [même confiné seul à la maison !] grâce à l’amitié des uns et des autres, grâce à ceux qui nous portent dans leur prière et surtout grâce à l’Esprit-Saint à l’œuvre dans la patience. Que la « persévérance nous garde dans la paix » disait déjà saint Paul (lettre aux romains 15,5).   Alors, belle semaine, soyons persévérants, restons en paix ! Quelques informations :

1. Dimanche 26 avril 2020, Troisième dimanche de Pâques. Nous serons en communion télévisuelle grâce aux messes retransmises. Il existe différents liens : France 2 (Le Jour du Seigneur, 11h00) ou d’autres : https://lille.catholique.fr/www.ktotv.comwww.lourdes-france.org. Nous ne savons pas quand reprendront les assemblées dominicales dans nos églises. Nous attendons les consignes des autorités publiques et diocésaines, aussi les consignes/restrictions sanitaires. 

2. Les cloches de l’église Notre-Dame de Ronchin sonneront Mercredi à 19h30(notre évêque nous invite à une union de prière, le cœur en fête, que pour tous, croyants et non croyants, cela puisse être un signe d’espérance). Par respect du confinement, il est compliqué de faire sonner les cloches des autres églises de nos paroisses. 

3. Merci aux groupes « prière et louange » de nos paroisses de continuer à prier, même à distance, à toutes nos intentions. Leur prière crée un lien entre nous. Des paroissiens prient le chapelet tous les jours à 15h00… un rendez-vous spirituel auquel on peut s’associer.  

4. Le journal paroissial « Partages » est disponible sur les sites internet de nos paroisses. Vous y trouverez aussi une fiche biblique de l’Evangile du jour et une homélie de l’abbé Brice. 

5. Le site de notre diocèse www.lille.catholique.fr donne quelques infos pour vivre le temps Pascal, pour soutenir financièrement l’Eglise, pour aider le Secours Catholique… Notre archevêque Laurent ULRICH y délivre régulièrement des messages.  

6. Merci de visiter de temps en temps le site de la Conférence Episcopale de France www.cef.fr. Vous pourrez y lire la lettre fraternelle de Mgr Moulins-Beaufort, président de la Conférence, adressée au Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) à l’occasion du Ramadan qui vient de démarrer. Pour info, le même CFCM avait présenté ses vœux de santé et de bonheur aux chrétiens à l’occasion de l’ouverture de la semaine sainte.  

7. Merci de soutenir financièrement votre paroisse. Des indications sont données dans les sites internet paroissiaux pour un paiement à distance. Merci à celles et ceux qui ont envoyé un chèque aux maisons paroissiales. Nous avons payé les factures des modules caté. Ils ont été livrés juste avant le confinement et serviront probablement l’année prochaine. Montant de ces factures : Paroisse de Ronchin (162,59 €uros), Paroisse de Faches-Thumesnil (238,31 €uros), Paroisse de Lesquin (446,29 €uros).  

8. Au sujet des funérailles :PRUDENCE : certaines sociétés de pompes funèbres disent aux familles en deuil qu’il n’est pas possible de célébrer des funérailles à l’église. C’est faux ! Les textes du gouvernement l’autorisent. Il est bon de rappeler la disponibilité des paroisses pour la célébration des funérailles chrétiennes dans nos églises (moins de 20 personnes et juste distanciation). Notez aussi que les personnes décédées du Covid-19 peuvent être inhumées. L’incinération n’est pas obligatoire. Merci de rectifier les fausses rumeurs qui circulent. Souvenons-nous dans notre prière de nos amis qui nous ont quittés récemment (cette semaine, pas de funérailles à Ronchin ni à Faches-Thumesnil) : 

A Lesquin, le mercredi 22 avril 2020, nous avons célébré les funérailles d’André MENEZ. André était retraité de la Société Colgate Palmolive. Il s’est éteint à son domicile dans sa 85ème année. Sa petite-fille Marine a donné un beau témoignage de sa vie, de sa tendresse et aussi des voyages en voiture qu’il aimait faire avec son épouse Francine. Sa famille nous laisse une belle prière : « Parlez-moi comme vous l’avez toujours fait. N’employez pas un ton différent, ne prenez pas un air solennel ou triste. Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble. Priez, souriez, pensez à moi, priez pour moi ». Continuons de cheminer ensemble dans la confiance en Celui qui ne cesse de nous rejoindre car Il ne cesse de nous aimer…  

Portez-vous bien,

Protégez-vous.
Amicalement 

Maurin

https://donnons-lille.catholique.fr/le-denier/don/

Salutations fraternelles de l’abbé Maurin, 5ème édition

Chers amis de Ronchin, Lesquin, Fache-Thumesnil,


 En ce 8ème jour de Pâques, la liturgie nous invite à célébrer la divine miséricorde. 
« Qu’est-ce que tu ne me pardonnerais pas ? » demande le petit enfant espiègle à son père. Le jeune papa cherche mais ne trouve pas. Rien, même le pire. Rien n’empêchera jamais le jeune papa d’aimer tendrement son enfant. Tout est pardonnable à l’enfant que le père aime. C’est cela, me semble-t-il, la divine Miséricorde ; rien n’est impardonnable au Père qui nous aime tout aussi tendrement ! 


En cette période de carême prolongé – plus de 30 jours déjà – les membres confinés d’une même famille risquent de s’agacer, de mal se supporter les uns les autres. Alors, ayons de la patience pour nos proches mais, surtout, ayons de la patience pour nous-même… rien n’est impardonnable ! 
Tenez bon ! Des informations à faire suivre : 

1. Dimanche 19 avril 2020, Deuxième dimanche de Pâques ou de la divine Miséricorde. Nous serons en communion télévisuelle grâce aux messes retransmises. Il existe différents liens : France 2, Le Jour du Seigneur, 11h00…. Ou d’autres : https://lille.catholique.fr/www.ktotv.comwww.lourdes-france.org.

2. Les cloches de l’église Notre-Dame de Ronchin sonneront Dimanche à 11h00(sur proposition des Maires de France en solidarité avec les soignants) et Mercredi à 19h30 (notre évêque nous invite à une union de prière, le cœur en fête, malgré les épreuves que nous vivons, et que pour tous, croyants et non croyants, cela puisse être un signe d’espérance. Pour le manifester, les cloches des églises sonneront, et comme un fil invisible nous relieront dans une prière commune). Par respect du confinement, il est compliqué de faire sonner les cloches des autres églises de nos paroisses. 

3. Le journal paroissial « Partages » est disponible sur les sites internet de nos paroisses. Vous y trouverez aussi une fiche biblique de l’Evangile du jour et une homélie de l’abbé Brice. 

4. Merci de soutenir financièrement votre paroisse. Des indications sont données dans les sites internet paroissiaux pour un paiement à distance. On peut toujours envoyer un chèque aux maisons paroissiales. Avant le confinement nous avions commandé cierges de dévotion, luminions, cierges pascals et hosties que nous avons reçus. Nous avons payé les factures pour ne pas mettre à mal la trésorerie des ciergeries : Paroisse de Ronchin (435,49 €uros), Paroisse de Faches-Thumesnil (458,38 €uros), Paroisse de Lesquin (304,09 €uros). Nous avons un bon stock d’hosties pour reprendre nos messes dominicales ! Vivement le déconfinement !  

5. Au sujet des funérailles :PRUDENCE : certaines sociétés de pompes funèbres continuent de dire aux familles en deuil qu’il n’est plus possible de célébrer des funérailles à l’église. C’est faux ! Les textes du gouvernement l’autorisent. Certains agents funéraires abusent du désarroi des familles. Il est possible que des entreprises souffrent d’absentéisme de salariés mais la célébration à l’église ne nécessite guère plus de monde que l’inhumation au cimetière. Il est bon de rappeler la disponibilité de nos paroisses pour la célébration des funérailles chrétiennes dans nos églises (moins de 20 personnes et juste distanciation sanitaire). Notez aussi que les personnes décédées du Covid-19 peuvent être inhumées. L’incinération n’est pas obligatoire. Merci de rectifier les fausses rumeurs qui circulent. 

Souvenons-nous dans une prière fraternelle des amis qui nous ont quittés cette semaine : 

A Ronchin, le mercredi 16 avril 2020, en l’église Christ-Ressuscité, ont été célébrées les funérailles de Blanche WAUBANT. Elle était bien connue des habitants du quartier et de la ville de Ronchin grâce notamment à son association « l’Atelier Paille de Ronchin ». Sa nièce et quelques amis ont évoqué sa générosité, son souci des autres et sa belle curiosité des nouvelles technologies. Blanche avait quantité de talents qu’elle avait à cœur de partager à ses nombreux amis. C’était une femme de foi et elle avait tissée une authentique relation de confiance avec Dieu. En ce temps de confinement, elle nous laisse une leçon de vie : « avec la paille, on apprend la patience ».    

A Ronchin, le jeudi 17 avril 2020, en l’église sainte-Rictrude, ont été célébrées les funérailles de Huguette DRIEUX (née VAUDREMER). Huguette était une femme talentueuse : la couture, la cuisine et les voyages étaient au cœur de sa vie. Ses enfants et petits-enfants ont beaucoup reçu et appris de la tendresse et de la générosité d’Huguette. D’ailleurs son fils Olivier, qui vit en Allemagne, est devenu cuisinier. Des amis étaient venus de loin pour la remercier et lui rendre un dernier hommage à l’occasion de ses funérailles. Nous avons eu une pensée amicale pour sa fille Véronique hospitalisée qui ne pouvait participer à la célébration.

A Ronchin, le samedi 18 avril 2020, en l’église Christ-Ressuscité, ont été célébrées les funérailles de Nicole TOURNAUX. La famille était rassemblée autour de Nicole. Les enfants et petits-enfants ont témoigné, avec émotion, de son grand courage face aux épreuves et de la maladie. Des fleurs et des dessins apportés lors de la célébration révélaient la tendresse de Nicole pour ses petits-enfants. « Nicole, tu continueras de nous accompagner, tu es dans notre cœur, tu es dans notre vie, tu deviens libre pour l’éternité » disaient ses proches. Nicole était la sœur de notre amie Maryvonne Deconinck ; nous lui témoignons de notre amitié et prière fraternelle dans cette épreuve.    

A Faches-Thumesnil, le samedi 18 avril 2020, en l’église Sacré-Cœur, ont été célébrées les funérailles de Françoise CAILLIEREZ (née PRONIER). Françoise était une femme joyeuse et pleine de vie malgré son combat contre la maladie. Elle était présidente d’une association de danse. Françoise avait à cœur de lutter contre toutes les formes d’intolérance et de discrimination. Les membres de sa famille étaient symboliquement présents à ses funérailles par des luminions allumés qui les représentaient ; une famille rassemblée, malgré le deuil et le confinement, grâce à la prière et l’amitié.     

Continuons de confiner ensemble dans la prière… nous avons l’assurance de la divine miséricorde !

Portez-vous bien

Protégez-vous
Fraternellement Maurin

Salutations fraternelles de l’abbé Maurin, 4ème edition

Chers amis de Ronchin, Lesquin, Fache-Thumesnil, Message hebdomadaire et amical en ce samedi si particulier.  Samedi saint – veille de Pâques – nous prions devant le tombeau silencieux dans lequel le corps inanimé de Jésus a été déposé. Nous sommes dans l’attente de sa résurrection et nous savons qu’elle surviendra dans quelques heures. Cependant, en ce temps de confinement qui semble s’éterniser, nous pourrions être dans l’amertume vis-à-vis du silence de Dieu face aux souffrances du monde. Pourquoi est-il si loin de nos préoccupations ? 

L’espérance doit nous tenir en éveil. Nous repérons (et il faut nous aider à les repérer) les signes discrets de la présence réelle de Dieu : la tendresse de parents pour leurs enfants dans cette période compliquée, l’engagement d’enseignants auprès des scolaires dans des conditions inédites, la fidélité de salariés – pas toujours reconnus à leur juste valeur en temps normal – qui exercent leur mission de manière sacerdotale au service des autres, la présence de soignants auprès de nos proches fragiles, malades ou âgées en Ehpad, la ténacité des chercheurs à trouver un remède à ce virus, les nombreux messages d’amitiés reçus et envoyés par téléphone, mail ou texto… Ces innombrables signes d’évangile sont de véritables présences eucharistiques (même sans la prière rituelle de la messe) car elles mettent en œuvre la présence de Dieu à nos côtés. Dieu reste « le Vivant » au cœur-même de nos vies confinées. La tendresse de Dieu nous accompagne grâce à l’amitié que nous portons les uns aux autres. 
N’est-ce pas un peu l’amour de Dieu qui règne malgré tout ? Alors oui, le Christ est ressuscité. Il est vraiment ressuscité ! Belle fête de Pâques à chacun, à chacune ! Tenez le coup… Des informations à relayer… 

1. Dimanche 12 avril, Jour de Pâques, nous serons en communion télévisuelle grâce aux messes retransmises. J’aime la sobriété de France 2, Le Jour du Seigneur, 11h00. Il existe d’autres liens : https://lille.catholique.fr/www.ktotv.com,www.lourdes-france.org . A Ronchin, les cloches de l’église Notre-Dame sonneront à 11h00. En raison du confinement, il est compliqué de faire sonner les cloches des autres églises de nos paroisses. 

2. Le journal paroissial « Partages », qui a été peu diffusé en raison du confinement, est disponible sur chacun des sites internet de nos paroisses. 

3. Toutes les célébrations de mariage et baptêmes sont reportées à plus tard. Nous avons une pensée amicale pour les fiancés qui galèrent à retrouver des dates de mariage entre fin de confinement indéterminé, mairie, salle de réception, famille qui vient parfois de loin, église… Certains mariages sont reportés à des vendredis ou des dimanches à la rentrée scolaire de septembre.   

4. Merci de soutenir financièrement votre paroisse. Des indications sont données dans les sites internet des paroisses pour un paiement à distance. On peut toujours envoyer un chèque à chacune des maisons paroissiales de nos 3 paroisses. Merci d’y penser car la reprise sera dure pour les finances paroissiales : à Ronchin, les blocs-secours de la salle paroissiale NDame ont été remplacés (682,55 €uros), à Faches-Thumesnil, le muret devant l’église saint-Esprit a été réparé (1 548,00 €uros), à Lesquin, la nouvelle sono de l’église été payée (3 400, 80 €uros),  

5. Au sujet des funérailles :PRUDENCE : certaines sociétés de pompes funèbres disent aux familles en deuil qu’il n’est plus possible de célébrer des funérailles à l’église. C’est faux ! Les textes du gouvernement sont explicites et l’autorisent. Certains agents funéraires abusent de cette période troublée face à des familles dans le désarroi. Il est possible que des entreprises souffrent d’absentéisme de salariés mais la célébration à l’église ne nécessite guère plus de monde que l’inhumation au cimetière. Il est bon de rappeler la disponibilité des paroisses pour la célébration des funérailles chrétiennes dans nos églises (moins de 20 personnes et juste distanciation sanitaire). Notez aussi que les personnes décédées du Covid-19 peuvent être inhumées. L’incinération n’est pas obligatoire. Merci de rectifier les fausses rumeurs qui circulent. Nous avons une pensée amicale pour celles et ceux qui nous ont quittés cette semaine (il n’y a pas eu de funérailles à Faches-Tumesnil).

A Ronchin, le mardi 07 avril 2020, en l’église sainte-Rictrude, nous avons célébré les funérailles de Marcel LEMAIRE. Ses enfants, petits-enfants et quelques-uns de ses nombreux arrière-petits-enfants étaient présents à la célébration. L’émotion témoignait de la tendresse qu’avait su témoigner Marcel tout au long de sa vie auprès de ses proches. La Parole de Dieu choisit dans le livre de Job : « je sais que mon libérateur est vivant » exprimait la foi et la confiance de Marcel. Il a rejoint son épouse Françoise dans le cœur de Dieu. 

A Lesquin, le mardi 07 avril 2020, nous avons célébré les funérailles de Germaine VERRET (née CROMBET). Ses enfants et petits-enfants ont tenu à rendre hommage à son courage car la vie n’a pas été facile pour Germaine. La guerre, les privations, la disparition de proches et la santé fragile ont été des difficultés vécues au quotidien. Germaine a toujours su se relever et témoigner, avec volonté, de son amour. Sa vie entière a été une belle page d’Evangile. 

A Ronchin, le mercredi 08 avril 2020, nous avons célébré les funérailles de Edith VAN MULLEM (née LIBAULT) décédée des suites d’une longue maladie. Edith était une maman, une sœur, une belle-sœur, une marraine, une tante et aussi une amie de beaucoup. Elle n’oubliait aucun des anniversaires des membres de la famille. Edith avait un cœur immense – disent ses proches – sa porte était toujours ouverte. Edith les a quittés trop vite. Avec beaucoup d’émotion, ses proches lui ont dit : « Nous ne t’oublierons jamais« .

A Lesquin, le mercredi 08 avril 2020, nous avons célébré les funérailles de Bernard GODRIE. Bernard est originaire de Lesquin mais habitait la Bourgogne depuis 2001 avec son épouse Thérèse. Bernard est décédé soudainement à son domicile. Son fils a rendu un bel hommage à son père « qui a été le meilleur des professeurs, a été présent chaque jour, au quotidien, grâce à sa gentillesse, sa générosité et son écoute ».  

A Lesquin, le mercredi 08 avril 2020, nous avons célébré les funérailles de Denise CAESTEKER (née ROMY). Denise résidait à l’Ehpad de Ronchin. Elle était une habituée des messes mensuelles du mercredi matin. Ses enfants et petits-enfants ont pris la parole. Chacun des trois petits-enfants, dans un message personnel, a témoigné de la tendresse de leur grand-mère. Chacun a mis en valeur, à sa manière, son courage, son amour. La famille avait prévu de la musique, une prière. Une célébration sobre mais authentique. Continuons de nous porter dans la prière… dans la joie de la Résurrection du Christ ! 


Portez-vous bien

Protégez-vous

Fraternellement Maurin

Des liens utiles pour … garder le lien

Bonjour à tous,

J’ai essayé de regrouper dans cet article plusieurs ressources disponibles sur internet, qui peuvent vous éclairer et vous guider pendant cette période de confinement, mais pourquoi pas après aussi. Il ne reste plus pour vous qu’à y piocher, selon vos envies. J’ai ouvert les commentaires sur cet article (un premier test), n’hésitez pas à proposer d’autres liens qui viendront enrichir cette liste.

Les newsletters : un petit message dans votre boîte mail vous informant de mises à jour ou de propositions intéressantes. Il y a bien sûr celle de la paroisse de Lesquin, celles de notre paroisse soeur de Ronchin ou celle du diocèse de Lille.

Les éditeurs du Magnificat et de Prions en Eglise mettent à disposition, pendant ce temps de confinement, leurs publications en ligne gratuitement. Retrouvez-les ici pour le Magnificat et ici pour Prions en Eglise et d’autres ressources proposées par Bayard

Pour suivre la messe à la télévision le dimanche matin, KTO TV est incontournable : si vous ne recevez pas la chaîne télé, les programmes sont disponibles sur leur site internet ktotv.com ou sur leur chaîne Youtube. Moderne !

Enfin, il est difficile de citer tous les sites internet, en voici toutefois une sélection :

Un message de l’abbé Maurin

Chers amis de Lesquin et de Ronchin,
Heureux de vous retrouver dans ce message, sans prétention, mais qui renouvelle le « Lien » que nous recevons habituellement en version papier à chacune de nos messes. 

Drôle de Carême… Je me souviens vous avoir dit lors du Mercredi des cendres : « pas de zèle ! » Si j’avais su. Mettons du sens à ce drôle de Carême, cela nous aidera à supporter les moments difficiles. Recevons ce temps de confinement comme une mission à réussir. Nous ne sommes pas seuls puisque nous sommes près de 3 milliards d’humains à le vivre actuellement. Nous avons la chance de pouvoir être confinés. Nous savons que beaucoup d’hommes et de femmes qui vivent dans la plus grande misère aimeraient aussi se protéger et protéger ceux qu’ils aiment. C’est pour faire reculer cette terrible épidémie que nous sommes appelés à résister, à tenir et à rester cloîtrer. D’ailleurs notre confinement peut ne pas être un isolement même si il y ressemble. Restons en lien. Prenons des nouvelles des uns et des autres. Créons des relations nouvelles. Merci à celles et ceux qui s’appellent et s’envoient des messages. Je sais que le téléphone fonctionne bien entre vous. Merci à vous. Tenez bon.  
Quelques infos paroissiales que j’ai à cœur de vous partager :

  • Une nouvelle sono a été installée à l’église saint-Barthélemy de Lesquin. Elle était prévue depuis quelques mois. Les enceintes ont été remplacées. Un micro pour l’animateur a été ajouté ; les amis qui animent les célébrations seront désormais mieux entendus ! Nous bénirons, ensemble, cette nouvelle sono lors d’une messe à venir. Nous prierons Dieu de nous aider à porter nos voix et notre espérance au-delà de l’enceinte de notre église.
  • A Lesquin, certains sont déçus de ne pas entendre les cloches sonner le mercredi à 19h30. Désolé, il n’y a pas de programmateur sur le tableau de commande. Il ne serait pas raisonnable d’enfreindre l’obligation du confinement pour aller sonner quelques cloches. Soyons sages et respectueux des contraintes sanitaires et des règles données pas les autorités publiques.
  • A Ronchin, pour les mêmes raisons, vous n’entendrez que les cloches de l’église Notre-Dame de Lourdes. Je ne fais que changer de trottoir pour accéder à l’église… c’est assez facile pour moi. Malheureusement pas pour les églises Christ-Ressuscité et sainte-Rictrude.
  • A Lesquin, nous avons célébré les funérailles de Bernadette COQUAND, résidente à l’Ehpad saint-Camille. Nous connaissons bien son frère André. Ses petits-neveux ont organisé la célébration. Ils avaient préparé quelques chants, musique et témoignages. Moment de peine évidemment mais surtout plein d’espérance malgré la petite assemblée.
  • A Ronchin, nous avons célébré les funérailles de Fernand NIVESSE. Ses proches ont rendu un bel hommage à leur père et grand-père. Mr Patrick GEENENS, maire de Ronchin a pu se libérer et a été des nôtres quelques instants. Il connaissait bien Fernand. A  ma demande, il a pris la parole et a donné un beau témoignage des valeurs de justice qui habitaient le cœur et les combats syndicaux et associatifs de notre ami Fernand. L’équipe d’Action Catholique Ouvrière, dont faisait partie Fernand, avait aussi rédigé un texte qui a été lu durant la célébration.
  • A Ronchin, nous avons célébré les funérailles de Marie-Paule PINCHON (née ROUZE). Toute sa vie, elle a été au service des patients de son mari (le Dr Régis PINCHON). Une amie de la famille (et de la paroisse) a bravé l’interdiction du confinement pour lui rendre un dernier hommage. La bienveillance, l’écoute, la discrétion et aussi le courage étaient quelques-unes des valeurs de Marie-Paule. Elle nous laisse ses quelques mots : « Laissez votre peine se transformer en joie. Je serai prés de vous. Ecoutez avec votre cœur, vous percevrez tout mon amour dans sa douceur et sa clarté »
  • Précisions pour la célébration des funérailles : elles sont toutes célébrées dans la plus stricte intimité familiale (pas plus de 15 personnes). Les gestes « barrière » et la juste distanciation sont de rigueur. La préparation des funérailles se fait par téléphone. Seuls quelques membres de la famille peuvent assister aux funérailles. J’anime seul les célébrations puisque les plus de 70 ans sont confinés. Plus tard, nous prendrons le temps, avec les familles qui le souhaitent, de rendre hommage à celles et ceux qui nous quittent en cette période compliquée.  
  • Merci d’aller surfer sur les sites internet de nos paroisses (et de nous donner votre avis). Avec Mick, Christian et Alexandre, nous essayons de les tenir à jour. Vous y trouverez des précisions particulières pour celles et ceux qui souhaitaient recevoir le sacrement de la réconciliation. Une fiche biblique présente l’évangile de ce week-end. Admirable évangile où Jésus appelle Lazare et l’invite à sortir de son tombeau. Tout en restant confinés ; de quels enfermements allons-nous nous libérer ? Ou plutôt, allons-nous laisser un peu de place, afin que le Christ – et lui seul -, vienne déverrouiller quelques unes de nos fermetures (l’autre qui m’agace, la télé qui braille, les fake news que j’écoute, nos impatiences, nos fatigues…)… Vivons les 3 P de la semaine : Paix !  Patience ! Prière !
  • Suite au confinement, les finances de nos paroisses sont fragilisées. Interrogeons-nous sur une manière nouvelle de participer à la quête ou au dernier de l’Eglise. Pourquoi ne pas prendre le temps de voir comment on peut donner autrement ? Pour découvrir l’appli « la quête », voici un flyer pour voir comment ça marche. Sachez que vos dons seront bien imputés aux paroisses respectives.
  • Merci à celles et ceux qui prient à nos intentions, aux intentions de l’Eglise… merci de continuer à porter dans vos prières les personnes malades, les soignants… Vous savez ma prière avec vous et pour vous. 

Maurin